mis à jour le

Niger : Du rififi autour d’un gâteau gouvernemental

Depuis son investiture officielle le 7 avril 2011 en qualité de premier magistrat du Niger, Mahamadou Issoufou a certainement vu des vertes et des pas mûres. Mais rarement il aura vécu une crise politique profonde au point de menacer  dangereusement les fondements de son pouvoir. Pour accéder à la tête de l'Etat, le  fondateur du PNDS a eu recours aux services d'Hama Amadou, le président  du Modem-Lumana, son  copoids lourd de l'échiquier politique nigérien pour avoir occupé au moins une fois  les fonctions de  Premier ministre et ensuite de  président de l'Assemblée nationale. Ce sont ces deux mastodontes politiques  qui se battent pour le partage du gâteau au lendemain de la victoire : ainsi, par une déclaration rendue publique le  22 août 2013, le Bureau politique national du Modem-Lumana, réuni en session extraordinaire, a annoncé son retrait pur et simple de la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN), la coalition au pouvoir.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

Niger

AFP

L'Américain enlevé au Niger "probablement" aux mains du groupe jihadiste Mujao

L'Américain enlevé au Niger "probablement" aux mains du groupe jihadiste Mujao

AFP

Le Niger mobilisé pour retrouver l'humanitaire américain enlevé

Le Niger mobilisé pour retrouver l'humanitaire américain enlevé

AFP

Nigeria: les Vengeurs du Delta du Niger annoncent un cessez-le-feu

Nigeria: les Vengeurs du Delta du Niger annoncent un cessez-le-feu