mis à jour le

Etudiants en examen, 2009 / REUTERS
Etudiants en examen, 2009 / REUTERS

Interdits d'université au Liberia

Les lycéens libériens ont échoué en masse au concours d'entrée à l'université. Ils devront retenter leur chance l'année prochaine.

Mise à jour du 27 août à 15h00: La direction de l’université a finalement décidé d’assouplir ses exigences. Le seuil minimal de réussite a été abaissé à 50% pour le test d'anglais et 40% pour l'épreuve de mathématiques, ce qui a permis à 1.626 candidats d'être finalement admis, à condition de suivre des cours de remise à niveau.

 

Près de 25.000 bacheliers ont échoué au test d’admission de l’Université du Liberia, l’une des deux facultés d’Etat du pays... soit 100% des candidats. Pas un d’entre eux n’a été reçu aux examens d’entrée de la session scolaire 2013-2014, rapporte BBC Africa.

Un taux d’échec exceptionnel, que la ministre de l’éducation Etmonia David Tarpeh trouve difficile à accepter, note l’article. Elle a annoncé son intention de rencontrer les responsables de l’université pour en discuter.

Selon le porte-parole de la faculté Momodu Getaweh interrogé par BBC, l’examen a prouvé que les futurs étudiants «ne connaissent rien» aux bases de la langue anglaise. Mais les critères d'admission ont été beaucoup durcis depuis l'an dernier, rapporte France 24: il fallait obtenir plus de 70% à l'épreuve d'anglais contre 49% l'année précédente.

Depuis la guerre civile qui a secoué le pays de 1999 à 2003, le Liberia se rétablit progressivement, rappelle le site. La présidente Ellen Johnson Sirleaf a reconnu les lacunes du système éducatif (manque de matériel scolaire, enseignants sous-qualifiés…) et le chemin à parcourir pour l’améliorer.

Cependant, c’est la première fois que tous les élèves échouent au test d’entrée, souligne l’article. L’université, par ailleurs surpeuplée, n’accueillera donc aucun étudiant de première année à la prochaine rentrée scolaire.

Les candidats malheureux, sollicités par BBC, qui ont payé 25 dollars pour passer cet examen, ont vu leurs rêves «se briser». La ministre de l’éducation a même comparé cette situation à du «meurtre de masse», ajoute l’article.

Lu sur BBC Africa

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: La ville du Cap n'a plus que 100 jours de réserve d'eau  En Côte d'Ivoire, le gouvernement interdit la vente de cartes SIM aux moins de 16 ans  Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice 

université

Nord-Sud

Les universités africaines souffrent encore d’une colonisation de l’esprit

Les universités africaines souffrent encore d’une colonisation de l’esprit

Histoire

Comment le «mai 1968» oublié de Dakar avait fait vaciller Léopold Senghor

Comment le «mai 1968» oublié de Dakar avait fait vaciller Léopold Senghor

AFP

Alger: ouverture d'une université populaire créée par des catholiques

Alger: ouverture d'une université populaire créée par des catholiques

études

AFP

Nigeria: Amnesty accuse Shell de "manipuler" les études sur les fuites de pétrole

Nigeria: Amnesty accuse Shell de "manipuler" les études sur les fuites de pétrole

MAP

Installation de Khalid Saki au poste de directeur de l'Institut Mohammed VI pour la psalmodie et les études coraniques

Installation de Khalid Saki au poste de directeur de l'Institut Mohammed VI pour la psalmodie et les études coraniques

MAP

Installation de Khalid Saki au poste de directeur de l'Institut Mohammed VI pour la psalmodie et les études coraniques

Installation de Khalid Saki au poste de directeur de l'Institut Mohammed VI pour la psalmodie et les études coraniques

éducation

Travail

Comment la démographie oblige à repenser l'insertion professionnelle des jeunes en Afrique

Comment la démographie oblige à repenser l'insertion professionnelle des jeunes en Afrique

République démocratique du Congo

Les élèves congolais doivent apprendre la démocratie à l'école

Les élèves congolais doivent apprendre la démocratie à l'école

Ethnocentrisme

L'«éducation idéale» occidentale n'est pas la seule façon d'élever ses enfants

L'«éducation idéale» occidentale n'est pas la seule façon d'élever ses enfants