mis à jour le

POURQUOI L’UNASAM EST ABSENTE A ABIDJAN

Suite à l'article sur l'absence des supporters maliens à Abidjan pour l'Afrobasket paru dans l'Essor d'hier, le président de l'Union nationale des associations des supporters des Aigles (UNASAM), Souleymane Diabaté apporte les précisions suivantes. L'UNASAM n'a pas de représentants à Abidjan. Le seul supporter malien (Monsieur Sissoko, ndlr) présent à Abidjan, a fait le déplacement au compte du ministère de la Jeunesse et des Sports. «D'ordinaire, le Département de tutelle met un car à notre disposition, mais cela n'a pas été le cas cette fois, faute de moyens, explique le premier responsable de l'UNASAM. Notre troupe était prête et nous avons tout fait pour effectuer le voyage, mais nous n'avons pas eu de sous. C'est ce qui explique l'absence de l'UNASAM à Abidjan», dira Souleymane Diabaté. Le président de l'UNASAM rappelle que l'union existe pour toutes les sélections nationales et souhaite être présente à toutes les compétitions auxquelles le Mali participe. «Nous n'avons pas de préférence pour telle ou telle discipline, nous sommes là pour toutes les sélections, mais souvent, nous sommes limités par nos moyens», poursuit le président de l'UNASAM qui regrette l'absence de ses hommes à l'Afrobasket. Le premier vice-président de l'union, Cheickna Demba abonde dans le même sens et insiste sur la nécessité pour les autorités et les bonnes volontés d'aider le comité des supporters. «L'UNASAM avait sa place à Abidjan, comme on le voit tous les jours à la télé, presque tous les pays participants à l'Afrobasket ont amené des supporters à Abidjan. Nous aussi, on aurait aimer participer à cette grande fête du basket-ball africain, comme nous l'avons toujours fait. Mais le problème, c'est qu'on n'a pas eu les moyens cette fois. Diabaté et moi, avons fait beaucoup de démarches après des sponsors, mais en vain», indiquera Cheickna Demba. Mais ce contretemps de l'Afrobasket n'entamera pas le moral de l'UNASAM, assurent Souleymane Diabaté et Cheickna Demba. «Ce n'est que partie remise, nous donnons rendez-vous au public malien dès la prochaine de notre pays sur l'échiquier continental», conclura le président de l'UNASAM.

S. B. T.

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A