mis à jour le

Insécurité : Un boutiquier abattu à Niangoloko

Deux individus armés ont abattu à bout portant un boutiquier du nom de Soumaïla Kagoné devant sa boutique à Niangologo, dans la Comoé, le 23 août 2013 vers 21 heures.

La boutique de Soumaïla Kagoné est très fréquentée et nombreux sont ceux qui y viennent pour prendre le thé. Les derniers visiteurs venaient justement de regagner leur domicile lorsqu'ils ont entendu un coup de feu. C'était le propriétaire des lieux, Soumaïla Kagoné, qui venait ainsi d'être assassiné. Les criminels auraient utilisé une arme artisanale pour commettre leur forfait, selon certains témoignages. Un client qui arrivait sur les lieux au moment des faits a dû prendre ses jambes au cou pour éviter d'être supplicié. Ce crime intervient après une série d'agressions perpétrées dans la ville de Niangoloko. On se souvient de l'assassinat du gardien de l'agence de l'ONATEL en mai dernier dont les auteurs ont été arrêtés et de l'attaque de l'agence de la SONABEL. Tous ces actes ont été commis en moins d'un trimestre. La situation géographique de Niangoloko d'avec la Côte-d'Ivoire (qui sort d'une guerre) et la baisse de l'activité d'orpaillage pourraient être les causes de l'insécurité grandissante dans cette localité.

Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

insécurité

SOS

Un enfer nommé Centrafrique

Un enfer nommé Centrafrique

Vu de Ouaga

La Libye et la dictature des milices

La Libye et la dictature des milices

Steven LAVON

Insécurité au Caire: L’Egypte rassure la FIFA et le Ghana !

Insécurité au Caire: L’Egypte rassure la FIFA et le Ghana !