mis à jour le

Pour l’amélioration de leur production pour sécuriser la filière : Les maïsiculteurs de Tamba créent une union régionale

La production de maïs augmente dans la région de Tambacounda, mais les acteurs sont en butte à plusieurs difficultés que seule une bonne organisation pourrait permettre d'atténuer.

Les producteurs de maïs de la région de Tambacounda se sont retrouvés le samedi dernier, en Assemblée générale dans la capitale régionale. A l'issue de leurs assises, ils ont décidé dans leur ensemble, de mettre en place une union régionale des producteurs de maïs. Cette volonté découle du diagnostic fait sur la situation de la filière et de ses perspectives.

M. Pape Banda Dièye, secrétaire général de l'union régional des coopératives agricoles (Urcat) a déclaré en marge des travaux de Tambacounda, que lors d'une rencontre tenue à Kaolack, entre les différents acteurs impliqjués dans la production du maïs, un état des lieux exhaustif avait permis de déceler quelques faiblesses, ainsi qu'une mauvaise organisation de la filière. Le souhait de ceux qui poussent à la création de cette union régionale des producteurs de maïs, est que la structure puisse être en mesure de prendre en charge les préoccupations des producteurs et représenter dignement tous les acteurs de la filière.
La production de maïs dans la région de Tamba connaît une certaine croissance exponentielle depuis quelques années. Cette spéculation occupe la deuxième place derrière l'arachide, même si l'année dernière, elle a enregistré une légère baisse, aux dires de Pape Banda Dièye, le secrétaire général de l'Urcat. M. Dièye assure que le secteur du maïs a rencontré des difficultés dans son fonctionnement et dans sa gestion car il n'était pas du tout organisé. Les semences sont toujours insuffisantes, et leur qualité laisse à désirer. Les intrants manquent considérablement, tout ce qui contribue à freiner la production. Pour faire face à toutes ces difficultés, les maïsiculteurs avaient pensé à monter des coopératives et des fédérations de producteurs, pour mieux revaloriser le secteur et avoir des répondants à la base.
La solution arrêtée aujourd'hui, indique Banda Dièye, a été d'installer l'Union régionale des producteurs de maïs de Tambacounda, qui sera le répondant direct des producteurs et prendra en charge toutes leurs préoccupations. Elle aura pour mission de redynamiser la filière, à veiller à ce que les maïsiculteurs soient mieux dotés en semences de qualité et en quantité suffisante, mais surtout veiller à sécuriser le marché pour que les producteurs ne soient pas lésés, étant donné que pour cette présente campagne, les espoirs sont permis, vu l'état d'avancement des champs et la pluviométrie qui est pour le moment encourageante. D'ailleurs, confiera le Sg de l'Urcat, un arrêté de l'Etat vient de leur parvenir, et qui demande l'identification des producteurs de maïs. Cela montre pour eux, une réelle ambition des pouvoirs publics d'aider les producteurs à booster la production du maïs pour une véritable autosuffisance alimentaire. A l'issue de la rencontre, soutient Pape Banda de l'Urcat, un bureau régional sera mis en place par l'ensemble des dix coopératives de la région présentes à la rencontre et veillera à la bonne marche de la filière maïs dans toute la région.

le quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

production

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

AFP

Opep: le Gabon soutiendra la position majoritaire sur un gel de la production

Opep: le Gabon soutiendra la position majoritaire sur un gel de la production

AFP

Côte d'Ivoire: la production officielle de noix de cajou menacée

Côte d'Ivoire: la production officielle de noix de cajou menacée

filière

Actualités

Filière café-cacao en RCI : Un arrière-goût amer pour d’anciens barons

Filière café-cacao en RCI : Un arrière-goût amer pour d’anciens barons

Actualités

Procès filière café-cacao : Après les "ouvriers agricoles", "les propriétaires terriens" ?

Procès filière café-cacao : Après les "ouvriers agricoles", "les propriétaires terriens" ?

[email protected] (Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG)

On investit sur les semences dans la filière Cacao-Café

On investit sur les semences dans la filière Cacao-Café

union

AFP

Union africaine: après 32 ans, le Maroc veut retrouver sa place

Union africaine: après 32 ans, le Maroc veut retrouver sa place

AFP

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

AFP

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat