mis à jour le

On vous le dit

Un incinérateur source de pollution   Les citoyens habitant à proximité de l'hôpital de Khemis Miliana, incommodés par les odeurs pestilentielles émanant de l'incinérateur de déchets hospitaliers, interpellent les pouvoirs publics pour une prise en charge réelle de ce problème. Le brûlage des déchets hospitaliers est effectué de nuit, aux premières heures du matin, à l'heure où la plupart des habitants dorment. Ce n'est que durant le mois de Ramadhan dernier que les habitants ont découvert, à leurs dépens, que les équipements neufs, acquis dans le cadre de la lutte contre la diffusion des substances polluantes, ne fonctionnaient pas encore à plein régime. A signaler que des tonnes de produits hautement toxiques, en provenance également de l'hôpital de Miliana et des polycliniques implantées dans les communes limitrophes, sont brûlées dans l'incinérateur de l'EPH de Khemis Miliana.   Sabotage d'un répartiteur téléphonique à Béjaïa   Un répartiteur téléphonique a été saccagé dans la nuit de dimanche à lundi dans la commune d'El Flaye. Des agents d'Algérie Télécom se sont rendus sur les lieux le lendemain pour une éventuelle réparation de ce qu'ils croyaient être une simple panne. Surpris de voir que le dispositif avait fait l'objet de vandalisme, les travailleurs d'Algérie Télécom ont alerté la brigade de gendarmerie de Sidi Aïch. Une plainte a été déposée contre X pour destruction d'un bien public. Des gendarmes se sont rendus sur place le jour même et ont pris des photographies pour les besoins de l'enquête. D'aucuns pensent que des polémiques lancées sur les réseaux sociaux, notamment sur certaines pages spécifiques à la localité, seraient la cause d'un tel agissement.   Un dangereux individu sous les verrous   Dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, les services de la sûreté de daïra de Khemis Miliana ont réussi, au cours de la semaine dernière, à arrêter un dangereux individu, a-t-on appris de source policière. Ce malfrat, déjà sous le coup d'une décision judiciaire, a été interpellé à la gare routière, précise-t-on. A signaler que le mis en cause, un quadragénaire, est impliqué dans plusieurs affaires. Introduction illégale de 72 perroquets   Lors d'un contrôle de police sur la RN1, à hauteur de l'intersection d'Amsel, commune de Tamanrasset, les gendarmes de l'escadron de sécurité routière de Tamanrasset ont interpellé des personnes en possession de 72 perroquets introduits clandestinement.   200 grammes de corail saisis   Agissant sur renseignements et en vertu d'un mandat de perquisition, les gendarmes de la brigade de Ben M'hidi (Tarf) avec l'aide de membres de la section de sécurité et d'intervention du groupement, ont interpellé une personne et saisi dans son domicile, au village Sidi M'Barek, commune de Ben M'hidi, 200 grammes de corail, deux bouteilles d'oxygène utilisées dans la plongée sous-marine, un appareil de détection de corail et trois poignards.   12 décès en une journée   Durant la journée de samedi dernier, 37 accidents de la circulation routière, qui ont fait 9 morts, ont été enregistrés par les services de la sûreté. Ces accidents ont causé la mort de 12 personnes, des blessures à 97 autres et des dégâts matériels importants à 62 véhicules impliqués.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien