mis à jour le

Le ciment et le béton ne sont pas conformes

Les normes de conformité des matériaux de construction utilisés sur le marché national ne sont pas toujours respectées dans les processus de production, estiment des organismes du secteur du BTP, spécialisés dans le contrôle. Les normes appliquées en Algérie pour les produits les plus utilisés, comme le ciment, le béton, les granulats et le rond à béton, sont notamment des normes algériennes (NA), internationales (ISO) et européennes (EN), expliquent le Centre d'études et de services technologique de l'industrie des matériaux de construction (Cetim) et le Centre national d'études et de recherches intégrées du bâtiment (Cnerib). Les défaillances enregistrées par le Cetim sont souvent la non-conformité des produits aux exigences normatives, comme la norme algérienne 5026 de marquage et d'emballage. Le retard dans l'application des normes adoptées par les pouvoirs publics et la commercialisation de produits déclassés, comme les ciments maçonnés, dont la résistance est inférieure à l'unité de mesure exigée 32,5 (MPA), figurent également parmi les cas de défaillances constatés sur les matériaux de construction. Abdelkrim Selmane de l'Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA) avait indiqué à l'APS, concernant la conformité du ciment, que certains revendeurs de ce matériau en vrac fraudent sur la qualité en le mélangeant  avec du sable ou du tout-venant. Pour le ciment importé, il avait relevé que les opérations de contrôle aux ports étaient «rigoureuses», de même que pour les autres matériaux de construction importés. Des matériaux pas toujours aux normes. L'organisme chargé de mettre au point et de développer les matériaux de construction, le Cnerib, mène plusieurs actions, notamment en ce qui concerne l'activité de délivrance d'avis techniques sur les procédés de construction, le contrôle de la qualité des matériaux, ainsi que les essais sur les matériaux et les expertises d'ouvrages. En 2012, il a examiné une quarantaine d'avis techniques, dont onze ont été délivrés et acceptés. Parmi les principaux aspects contrôlés par cet organisme, les études de composition de béton, les essais sur granulats et adjuvants, l'enduit de peinture et les aciers utilisés dans la construction. Le Cnerib procède également, dans le cadre de ses activités, au contrôle du béton sur chantier, à des analyses de l'eau et à des essais sur panneau isolant et sur briques creuses, afin de s'assurer de la qualité et de la  conformité de ces matériaux.          Sur la qualité des matériaux de construction commercialisés sur le marché, le président de l'UGEA, Abdelmadjid Dennouni, estime que ces produits répondent aux normes exigées par les différents organismes de contrôle. Le ciment, le sable, le rond à béton, le bois et d'autres matériaux importés  sont généralement conformes aux normes en vigueur, car les contrôles dont ils font l'objet sont «stricts», constate M. Dennouni. En revanche, pour le président de l'Union nationale des entrepreneurs du bâtiment (Uneb) Salim Gasmi, entre «10 et 25%» des matériaux de construction, la plupart importés d'Asie, ne répondent pas aux normes en vigueur.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

ciment

AFP

"Guerre" du ciment franco-nigériane au Sénégal

"Guerre" du ciment franco-nigériane au Sénégal

Adam Sfali - Lemag

Maroc : Chute vertigineuse de la consommation du ciment

Maroc : Chute vertigineuse de la consommation du ciment

Adam Sfali - Lemag

Maroc : Chute vertigineuse de la consommation du ciment

Maroc : Chute vertigineuse de la consommation du ciment