mis à jour le

Une nouvelle vie pour les kasbahs et ksour du Maroc

Les ksour et kasbahs du Maroc ont, depuis toujours, été un symbole de l’originalité de l’architecture marocaine et de son évolution à travers les siècles.

Ces habitats majestueux et millénaires, longtemps laissés à l'abandon, sont menacés de tomber en ruine à cause du manque d'entretien et des intempéries, et risquent à tout moment de disparaître du paysage marocain.

Aujourd'hui, ce patrimoine national va connaître une nouvelle vie. Demeurées partiellement en ruine, les kasbahs font partie intégrante de la vision 2020, au c½ur même du secteur de tourisme.

En effet, les autorités ont pris conscience de leur valeur inestimable et ont décidé d'un projet de réhabilitation des kasbahs et ksour dans le cadre du programme « Patrimoine et Héritage».

Le Mercredi 24 juillet a vu la tenue à Ouarzazate de la cérémonie de signature de conventions pour la valorisation touristique de trois kasbahs, présidée par Monsieur Lahcen Haddad, Ministre du Tourisme.

L'événement a également connu la participation de Mme Nada Roudies, Secrétaire Générale du Ministère du Tourisme, M. Said Laftit, Secrétaire Général de la CDG, M. le Gouverneur de la Province d'Ouarzazate, M. le Président du Conseil Municipal d'Ouarzazate ainsi que M. Imad Barrakad, Président du Directoire de la Société Marocaine d'Ingénierie Touristique et M. Youssef Guennoun, Directeur Général du pôle développement d'Akwa Groupe.

Lors de cette cérémonie, les conventions concernant la réhabilitation des kasbahs Aît Abbou à Skoura Ouarzazate, Dar El Hiba à Zagora, et du ksar Ouled Abdelhlim à Errachidia, ont été signées avec les propriétaires desdites bâtisses.

«Les kasbahs et ksour de la région du nord sont inégalables par leur histoire et leur architecture, et ce projet de réhabilitation est très important pour la promotion du tourisme dans la région», a déclaré M. Lahcen Hadad.

Ce projet permettra aux régions d'Ouarzazate, de Zagora et d'Errachidia d'améliorer leur positionnement de destinations culturelles, et contribuera également à la redynamisation de leur économie locale avec notamment la création d'environ 150 emplois directs et indirects.

 

  • Ait-Chair11
    Ait-Chair
  • 100_21262
  • Ait-Chair15
    Ait-Chair
  • Ait-Chair24
    Ait-Chair
  • Ait-Chair3
    Ait-Chair
  • DSCN0490
  • ElGoumt1
    ElGoumt
  • ElGoumt16
    ElGoumt
  • Tamdakht18
    Tamdakht
  • Tinzouline19
    Tinzouline
  • Tinzouline26
    Tinzouline
  • Toundout19
    Toundout
  • Toundout27
    Toundout
  • Toundout9
    Toundout
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail
  • NextGen scrollGallery2 thumbnail

 

La restauration des kasbahs

La restauration des kasbahs est l'un des projets phares du programme «Patrimoine & Héritage», qui a pour objectif de dévoiler l'identité culturelle du Maroc à travers la valorisation touristique de son patrimoine, ses médinas, kasbahs, ksour, etc.

« Le tourisme est la meilleure façon de préserver le patrimoine d'un pays», a précisé le Ministre du tourisme lors de la signature des conventions.

L'état de dégradation des kasbahs du Maroc est souvent lié aux coûts très élevés des travaux de restauration comparés aux revenus modestes de leurs propriétaires.

«J'ai essayé tant bien que mal d'entretenir la kasbah ces dernières années, mais celle-ci est très grande [...] et il est très difficile pour moi de supporter seul les frais de restauration», nous explique Mustapha Mafhoum, propriétaire de la kasbah Aït Abbou et l'un des bénéficiaire du projet.

Les kasbahs ont été choisies après une étude approfondie du dossier de candidature, et leur restauration coûtera la somme de 130 millions de dirhams.

Ce projet sera réalisé en partenariat avec la Société Marocaine de Valorisation des Kasbahs (SMVK), la Société d'investissement touristique Madaef, filiale de la CDG, la Société marocaine d'ingénierie touristique (SMI), et le groupe Akwa.

 

A.Loudni

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

nouvelle

AFP

Au Zimbabwe, la nouvelle monnaie est accueillie avec scepticisme

Au Zimbabwe, la nouvelle monnaie est accueillie avec scepticisme

AFP

Le Zimbabwe lance sa nouvelle monnaie malgré les réticences

Le Zimbabwe lance sa nouvelle monnaie malgré les réticences

AFP

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

Maroc

Géopolitique

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

AFP

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent