mis à jour le

Ferme dans le village de Saulawa, Nigeria, 4 juillet 2013 / REUTERS
Ferme dans le village de Saulawa, Nigeria, 4 juillet 2013 / REUTERS

Les fermiers nigérians «likent» l’agriculture 2.0

Au Nigeria, Facebook et Twitter ont remplacé la houe et la binette.

Les fermiers ne vendent plus leur production au marché, ils la postent sur Facebook. Les jeunes nigérians optent maintenant pour «l’agriculture 2.0» avec téléphone mobile et réseaux sociaux, rapporte Radio Netherlands Worldwide.

Le blogueur et fermier Myke Gbe, qui a fait augmenter drastiquement le rendement de son élevage de cailles grâce à son attirail technologique, peut en témoigner, affirme RNW. Vendre ses produits localement sur les marchés est une perte de temps et d’argent, souligne l’éleveur. Les technologies mobiles de communication permettent de capter une clientèle beaucoup plus élargie et de fixer des prix plus élevés.

D’après l’article, son exploitation Zukutiv Farms, située à Makurdi dans l’Etat de la Bénoué (au sud-est du pays), a été choisie par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour «former de nouveaux agriculteurs à l’utilisation d’Internet dans leur travail quotidien».

Les stagiaires – pour la plupart des jeunes sélectionnés par le ministère de l’Agriculture, précise le site – viennent apprendre les méthodes de l’agriculture SMART («Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel»). D’après l’un des apprentis interrogé par RNW, cette nouvelle gestion est «un moyen de créer une synergie entre le bétail, les cultures et l’aquaculture afin d’obtenir un meilleur résultat et donc plus de revenus».

En effet, explique l’article, les médias sociaux permettent d’optimiser le rendement d’une exploitation et d’exposer plus facilement ses produits mais aussi de poser des questions et de solliciter l’aide des autres fermiers. Ils favorisent donc la mise en réseau et le partage.

Les technologies mobiles représentent l’avenir de l’agriculture nigériane. Pour cette raison, le gouvernement a proposé d’équiper les fermiers de téléphones portables, ajoute le site. Deux millions d’appareils mobiles devraient être distribués aux agriculteurs en 2013, selon RNW.

Lu sur RNW

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

agriculture

Wildlife

La chenille qui menace l'agriculture africaine

La chenille qui menace l'agriculture africaine

Arbre de vie

Les producteurs d'eau de coco ont trop secoué le cocotier

Les producteurs d'eau de coco ont trop secoué le cocotier

Agriculture

En Tunisie, la grenade est la star de l'automne

En Tunisie, la grenade est la star de l'automne

fermier

AFP

Au Kenya, un fermier se bat pour secourir les animaux assoiffés

Au Kenya, un fermier se bat pour secourir les animaux assoiffés

AFP

Mali: Oumar Diabaté, vétérinaire fermier et pionnier de l'agroécologie

Mali: Oumar Diabaté, vétérinaire fermier et pionnier de l'agroécologie

AFP

Oumar Diabaté, vétérinaire fermier et pionnier de l'agroécologie au Mali

Oumar Diabaté, vétérinaire fermier et pionnier de l'agroécologie au Mali

réseaux sociaux

Internet

En Ouganda il y a du wifi gratuit, mais à condition d'aller sur les sites autorisés

En Ouganda il y a du wifi gratuit, mais à condition d'aller sur les sites autorisés

Crise politique

Au Burundi, plus personne n'a accès à Twitter, Facebook ou Whatsapp

Au Burundi, plus personne n'a accès à Twitter, Facebook ou Whatsapp

RT

C'est à Johannesburg que l'on tweete le plus

C'est à Johannesburg que l'on tweete le plus