mis à jour le

Des passagers à l'aéroport de Newark, New Jersey (Etats-Unis), le 28 juillet 2011. REUTERS/Lucas Jackson
Des passagers à l'aéroport de Newark, New Jersey (Etats-Unis), le 28 juillet 2011. REUTERS/Lucas Jackson

Être noir et prendre l'avion

Si vous souhaitez surveiller les musulmans parce qu'ils pourraient être de potentiels terroristes, vous allez devoir cibler les noirs.

Voici deux mois, j'ai critiqué le candidat républicain Herman Cain pour ses préjugés à l'égard des musulmans comparables aux préjugés des racistes à l'égard des noirs. Cain avançait que les musulmans devraient être soumis à des tests de loyauté spécifiques, ou encore interdits de postes ministériels.

«Cette nation est attaquée constamment par des personnes qui veulent tous nous tuer», a-t-il déclaré à John King, sur CNN. «Je prendrais des précautions supplémentaires si un musulman qui en a les compétences souhaitait travailler dans mon gouvernement».

Quand Glenn Beck lui a demandé si les catholiques ou les mormons devraient passer les mêmes tests de loyauté que les musulmans, Cain a répondu par la négative, «parce qu'il y a davantage d'éléments dangereux dans la foi musulmane que dans les autres religions».

Le mois dernier, après s'être rendu dans le Tennessee pour soutenir des fanatiques opposés à la construction d'une mosquée, Cain s'est excusé de «toutes les remarques qui auraient pu trahir (son) engagement envers la Constitution américaine et la liberté de religion qu'elle garantit»A propos des musulmans pacifiques, il a déclaré:

«Étant noir et ayant grandi dans un sud ségrégationniste, je comprends combien les stéréotypes peuvent les exaspérer».

Parce qu’il a exprimé des regrets, Cain s'est vu cloué au pilori par les islamophobes. La secrétaire à la Sécurité intérieure Janet Napolitano a reçu les mêmes volées de bois vert pour avoir refusé les profilages religieux. En juin, cette question avait été posée à Napolitano:

«Dans la plupart des arrestations faites après le 11-septembre, il n'est pas très compliqué de voir que la plupart des suspects, ou des condamnés, sont en général des hommes, âgés de moins de 30 ou de 35 ans, souvent musulmans… Pourquoi le département ne se concentre-t-il pas davantage sur cette catégorie d'individus?»

Napolitano a rétorqué que le profilage comportemental était plus efficace que le profilage par sexe, âge ou religion. En réaction, de nombreux sites conservateurs, y compris celui de Beck, l'ont accusée de défier la «logique» et le «sens commun».

Profilage «racial» vs. profilage comportemental

La logique du profilage de musulmans est simple. Premièrement, ceux-ci ont plus de chances que les non-musulmans de planifier ou commettre des actes terroristes contre les États-Unis. Deuxièmement, les musulmans ont plus de chances que les non-musulmans de sympathiser avec al-Qaida, ou de croire que les attentats-suicides peuvent se justifier.

D'anciennes études du Pew Research Center soutenaient cette thèse. Mais une nouvelle enquête de Pew complique un peu la donne: statistiquement, si on suit cette logique, ce ne sont pas les musulmans qui méritent le plus d'être surveillés en tant que groupe. Ce sont les noirs musulmans.

Le rapport d'enquête, publié le 30 août 2011, comprend un tableau (en page 5) qui distribue les données par origine raciale. Une des questions est la suivante:

«À quel niveau, le cas échéant, les musulmans vivant aux États-Unis soutiennent-ils l'extrémisme?

Parmi tous les musulmans américains, 21% ont déclaré que ce niveau était très important ou important. Parmi les musulmans américains nés aux États-Unis, ils sont 32%. Et chez les noirs musulmans nés aux États-Unis, 40%

A une autre question, «Avez-vous une opinion favorable ou défavorable d'al-Qaida?», les musulmans américains ont été 5% à déclarer une opinion favorable, les musulmans américains nés aux États-Unis 10% et les noirs musulmans nés aux États-Unis, 11%.

Troisième question:

«Certaines personnes pensent que les attentats-suicides et d'autres formes de violence ciblant des civils sont justifiés pour défendre l'islam contre ses ennemis. D'autres pensent que quelle qu'en soit la raison, ce genre de violence n'est jamais justifié. Personnellement, pensez-vous que ce type de violence soit souvent justifié pour défendre l'islam, quelquefois justifié, rarement justifié, ou jamais justifié?»

Les musulmans américains ont été 8% à déclarer que les attentats-suicides étaient souvent ou quelquefois justifiés, contre 11% chez les musulmans nés aux États-Unis et 16% chez les noirs musulmans nés aux États-Unis.

Si vous pensez comme Cain —c’est-à-dire que nous devrions prendre des «précautions supplémentaires» avec certains groupes parce que le pourcentage de gens qui risqueraient de nous tuer y est plus important que dans d'autres— et bien les chiffres de Pew montrent que la surveillance des musulmans n'est pas suffisant; vous devez vous concentrer sur les musulmans noirs.

Voyez les deux types qui ont été arrêtés après avoir essayé de faire exploser des avions à destination des États-Unis, depuis le 11-septembre: le terroriste à la chaussure, Richard Reid et le terroriste au slip, Umar Farouk Abdulmutallab. Sans parler d’Abdulhakim Mujahid Muhammad, le gars qui a tiré sur un centre de recrutement de l'armée dans l'Arkansas.

Je ne vois pas les candidats à la présidentielle se faire les avocats de ce genre de vigilance accrue. Évidemment, le profilage racial des noirs est passé de mode. Il a été remplacé par des discriminations à l'égard des musulmans, soi-disant justifiées par le 11-septembre et la menace du terrorisme islamique. Mais si les données groupées justifient de contrôler davantage les musulmans, elles justifient aussi de contrôler davantage les noirs. Ou bien elles ne justifient aucun contrôle spécifique. Logiquement, ce sont les options qui se présentent à vous.

(Lectures recommandées: Asra Nomani, sur le Daily Beast, écrit «'Profilez-moi. Profilez ma famille,' parce qu'à mes yeux, nous, la communauté musulmane, n'avons pas réussi à nous policer nous-mêmes». Nomani, Robert Baer et Deroy Murdock soutiennent les profilages raciaux et religieux faits dans les aéroports dans un débat sur Intelligence Squared. Juan Cole, de Salon, explique pourquoi il s'oppose au profilage. Faiz Shakir de Think Progress a, quant à lui, établi la meilleure compilation des déclarations de politiciens et d'experts favorables au profilage des musulmans. Rachel Slajda, de Talking Points Memo, cite Sarah Palin, «à fond pour le profilage». Andrew Breitbart, de Biggovernment.com, montre un terroriste noir et musulman préparer un attentat, sous une bulle sarcastique «S'il vous plaît, ne me profilez pas». Robert Spencer, de Jihad Watch, ridiculise Janet Napolitano qui ne voit «qu'une coïncidence» dans le fait que tant de terroristes soient des hommes musulmans de moins de 35 ans. Noreen Malone, du New York magazine, passe en revue un programme ethnique de surveillance policière ciblant les musulmans qui lui paraît «aussi affreux que le profilage racial». Alan Duke, du blog Belief sur CNN, examine des chiffres de Gallup montrant que 81% des Américains musulmans —mais seulement la moitié des autres Américains— pensent que le profilage démographique n'est peut pas permettre d'identifier des terroristes).

William Saletan

Traduit par Peggy Sastre

Slate.com

http://www.slate.com/

Ses derniers articles: De l'Indochine à Dakar, comment les nems ont envahi le Sénégal  Dans l'intimité des Saoudiennes  Des journalistes cibles d'un logiciel espion 

11 septembre 2001

Vu d'Algérie

Ces musulmans victimes du terrorisme islamiste

Ces musulmans victimes du terrorisme islamiste

Maroc-Etats-Unis

Le Maroc et l'ami américain

Le Maroc et l'ami américain

Littérature

L'Algérie est-elle vraiment mûre pour la démocratie?

L'Algérie est-elle vraiment mûre pour la démocratie?

al-Qaida

AFP

Tunisie: deux "cellules terroristes" liées

Tunisie: deux "cellules terroristes" liées

AFP

Tunisie: deux "cellules terroristes" liées

Tunisie: deux "cellules terroristes" liées

AFP

Yémen: 20 soldats tués dans le sud, une source militaire accuse Al-Qaïda

Yémen: 20 soldats tués dans le sud, une source militaire accuse Al-Qaïda

islam

Religion

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Plage

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

terrorisme

«Un seul terroriste a tué 38 personnes à Sousse, un seul en a tué 84 à Nice»

«Un seul terroriste a tué 38 personnes à Sousse, un seul en a tué 84 à Nice»