mis à jour le

Ecrans de télévision, 2013 / REUTERS
Ecrans de télévision, 2013 / REUTERS

Pour sauver les réfugiés, tapez 1

Un programme italien de télé-réalité «humanitaire» met en scène les camps de réfugiés en Afrique. Une émission déjà très controversée.

Jusqu’où ira la télé-réalité? Le 4 décembre 2013, la RAI 1, chaîne de télévision la plus regardée du service public italien, diffusera le pilote d’une émission de télé-réalité ayant pour thème l’aide humanitaire, rapporte le site Global Voices.

«La Mission» suit huit célébrités pendant deux semaines dans des camps de réfugiés du Mali, de RDC et du Soudan du Sud. Présenté comme une «expérience sociale», ce docu-fiction est encadré par l’ONG italienne Intersos et le Haut Commissariat pour les réfugiés de l’ONU, affirme l’article.

Le but du programme est de susciter une prise de conscience collective et davantage de tolérance quant aux questions d’immigration illégale, note le blog African Voices. Plutôt que la pitié, la chaîne espère plutôt provoquer l’action concrète du public, indique le blog :

«La production ne se focalisera pas uniquement sur la souffrance et le désespoir des réfugiés, mais plutôt sur l'engagement positif et concret des travailleurs humanitaires,  sur l’histoire des réfugiés et les raisons pour lesquelles ils ont fui leur pays d'origine

En effet, d’après Global Voices, seuls les réfugiés qui le désirent seront filmés.

Mais malgré ces précautions, l’émission inspire déjà une polémique brûlante, révèle le site. L’ONG Change a lancé une pétition pour demander la suppression de la diffusion, arguant que cette production «donne en pâture la vie des réfugiés et banalise les conséquences de conflits». Leur requête a déjà recueilli le suffrage de plus de 90.000 italiens, précise l’article.

Le programme soulève également de vives critiques sur le cachet des artistes participants. D’après l’article, de nombreux médias italiens mettent aussi en cause le fait que ceux-ci n’ont aucune légitimité pour travailler dans l’humanitaire, comme l’animateur et descendant royal Emmanuel-Philibert de Savoie ou le chanteur populaire Al Bano.

Pour ce dernier, au contraire, l’émission a le mérite de «braquer les projecteurs sur des gens qui souffrent», ajoute Global Voices. Selon le site, certains spectateurs saluent en effet une initiative humanitaire tandis que d’autres dénoncent une utilisation mercantile de la douleur des réfugiés. Avant même sa diffusion, le programme suscite déjà les passions… ce qui lui assure en plus une importante publicité, conclut l’article.

Lu sur Global Voices

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Il est de plus en plus facile de voyager sans visa en Afrique  Au Kenya, des élèves bloquent les rues avec leurs bureaux et leurs chaises  Ebola est réapparu au Congo où le virus a causé la mort d'au moins une personne 

télé-réalité

Actualités

En vidéo au Pakistan: une télé-réalité de Ramadan pour gagner des bébés

En vidéo au Pakistan: une télé-réalité de Ramadan pour gagner des bébés

télévision

AFP

RDCongo: un journaliste de la télévision publique tué par balles

RDCongo: un journaliste de la télévision publique tué par balles

AFP

RDC: une télévision d'opposition privée de sa fréquence

RDC: une télévision d'opposition privée de sa fréquence

fat shaming

Les présentatrices égyptiennes jugées trop grosses pour travailler

Les présentatrices égyptiennes jugées trop grosses pour travailler

Italie

Quatre fromages

Surprise, en Italie un pizzaiolo sur cinq est Egyptien

Surprise, en Italie un pizzaiolo sur cinq est Egyptien

AFP

Retour en Italie des deux ex otages de l'EI en Libye

Retour en Italie des deux ex otages de l'EI en Libye

Immigration

La longue marche des migrants qui franchissent les Alpes à pied

La longue marche des migrants qui franchissent les Alpes à pied