SlateAfrique

mis à jour le

Les footballeurs libyens aux couleurs de la rébellion

En sept mois de conflits armés particulièrement violents, les Libyens n’ont eu que quelques rares occasions de se divertir. Le soir du samedi 3 août 2011, des coups de feu ont de nouveau retenti selon RFI dans le ciel de Tripoli, la capitale libyenne.

Toutefois, ces rafales intempestives tirées en signe de liesse n’étaient pas dûes cette fois-ci à une énième avancée rebelle, mais bien à la victoire, un but à zéro, de l’équipe nationale libyenne de football dans son match contre le Mozambique comptant pour les qualifications à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de 2012.

La rencontre qui se tenait au Caire, en Egypte, pour d'évidentes raisons de sécurité, s’est déroulée à huis clos et n'a causé aucun débordement. Cette victoire permet à la Libye de prendre la tête de son groupe dans lequel elle affronte les équipes des Comores, de la Zambie et enfin du Mozambique.

L’histoire de l’équipe nationale libyenne semblait pourtant avoir été irrémédiablement affectée par la crise que traversait le pays. Au mois de juin 2011, plusieurs défections d'internationaux avait laissé planer l’incertitude quant à l’avenir de la sélection libyenne. Dix-sept grandes figures du football libyen avait rejoint les rangs de la rébellion contre le régime de Mouammar Kadhafi.

Samedi 3 août, les joueurs sont apparus conquérants sur le terrain et comme portés par l’ivresse d’un nouveau départ. Pour marquer ce nouvel élan sportif, l’ensemble de l’équipe arborait les couleurs du nouveau drapeau libyen, utilisé avant 1969 et adopté définitivement par la rébellion.

Ces couleurs nationales en rupture avec le vert du parti politique de l’ex-dictateur ont marqué tous les esprits. Les footballeurs libyens portent désormais le blanc, le rouge, le noir et le vert, ainsi que le croissant de lune, les symboles du Conseil national de transition (CNT).

Outre la découverte du nouvel uniforme des joueurs libyens, le match a permis d’écouter un nouvel hymne national libyen. Une musique et un chant qui, comme les couleurs du drapeau, existaient avant le règne de Mouammar Kadhafi.

Etant dans l'incapacité d'organiser la CAN en 2013 comme prévu avant la guerre civile, la Libye sera remplacée cette année-là par l'Afrique du Sud et accueillera finalement la compétition continentale en 2017.

Lu sur The Guardian, RFI, Al Arabiya