mis à jour le

Côte d'Ivoire : mourir pour Bouaké

Le 6 novembre 2004, deux Sukhoi ivoiriens bombardaient une base française dans le nord de la Côte d'Ivoire, faisant dix morts. Mais pourquoi ? Qu'avait à y gagner le président Laurent Gbagbo ? Enquête sur l'un des secrets les mieux gardés de la Françafrique.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

Bouaké

AFP

Côte d'Ivoire: des ex-rebelles démobilisés bloquent une entrée de Bouaké

Côte d'Ivoire: des ex-rebelles démobilisés bloquent une entrée de Bouaké

AFP

CAN-2019: la mémoire de Tioté honorée

CAN-2019: la mémoire de Tioté honorée

AFP

Côte d'Ivoire: des "démobilisés" bloquent des accès

Côte d'Ivoire: des "démobilisés" bloquent des accès