mis à jour le

L’Australien Perkins dérobe 800 millions de dollars à l’Etat algérien

L'Australien Douglas Perkins, ancien PDG d'Enor, aurait pris dans les caisses de l'Etat l'équivalent de 800 millions de dollars en moins d'une année», selon le quotidien Mon Journal, qui a traité du sujet dans son édition d'hier. D'après Mon Journal, «l'entreprise d'extraction d'or que Perkins a montée était un amas de ferraille ramené d'Afrique du Sud, rénové puis recyclé à la hâte, huilé avec des pièces de rechange algériennes achetées à sa demande». «Douglas Perkins, proche de Chakib Khelil, a fait travailler sa femme avec un salaire de plus de 120 millions de centimes, son fils de 16 ans pour 100 millions par mois, et son ami malaisien pour un salaire dépassant 80 millions par mois», écrit Mon Journal. Le quotidien rappelle qu'«une pollution risque de porter préjudice à la nappe phréatique» en raison de «l'infiltration massive de produits toxiques, dont 220 000 kg de cyanure de sodium (N.CN), 6000 litres d'acide nitrique, 150 000 litres d'acide chlorhydrique et autres acides». «Douglas Perkins était PDG de GMA, filiale du groupe australien qui exploite les mines d'Amesmessa et de Tirek, en partenariat avec Sonatrach, pour le compte de l'Enor, une joint-venture australo-algérienne (52/48%). Ce partenariat était financé par des prêts bancaires consentis par la BEA à l'Enor, qui a bénéficié de 100 millions de dollars dès son lancement, mais aussi par un apport important de Sonatrach», est-il précisé.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

dollars

AFP

Athlétisme: le Qatar a versé 2,5 millions de dollars au fils de Lamine Diack

Athlétisme: le Qatar a versé 2,5 millions de dollars au fils de Lamine Diack

AFP

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

AFP

Le braconnage des éléphants prive le tourisme africain de 25 millions de dollars

Le braconnage des éléphants prive le tourisme africain de 25 millions de dollars