mis à jour le

Coumba Diokhané secretaire nationale de l'Ump, à Grand Oral : " Sur la traque des biens mal acquis, le gouvernement doit laisser la justice faire son travail et s'occuper de la population"

Le Grand orale de la la radio Rewmi fm a reçu ce samedi Coumba Diokhané, secrétaire nationale de l'Ump. La conseillère régionale et élue locale à Evreu a donné son point de vue sur la politique du Président français François Hollande. Elle a abordé entre autres, les questions de son parti l'Ump, des relations de la France avec l'Afrique, de la question de l'immigration telle que gérée en France. le professeur d'anglais, Française, musulmane pratiquante répondait aux questions de Pape Amadou Gaye et Fatou Thiam Ngom.

Etat actuel de l'Ump

L'Ump est en marche, elle se refait une santé selon Coumba Diokhané. " Filon et Copé se sont entendus et le parti travaille sur les élections à venir. L'UMP avait un handicap lié à des soucis financiers. Nous avions onze millions d'euros à rembourser, mais avec un sens du militantisme fort, neuf millions d'euros sont récoltés, c'est positif, et nous avons quatre mille cinq cent (4500) nouveaux adhérents"

Parlant du Front National, la secrétaire nationale de l'Ump pense qu'il ne faut pas négliger sa capacité. Elle fait remarquer que ce parti dans lequel il y a un pourcentage de xénophobes et un pourcentage de gens qui ne se retrouvent pas dans l'Ump, " soulève des problèmes et ne donne pas de solution". Ce qu'il faut, c'est récupérer beaucoup de voix à partir du deuxième pourcentage, des abstentionnistes, des centristes et du Parti socialiste; et pour cela " il faut parler à tout le monde".

Politique de la France en Afrique

Coumba Diokhané est formelle : "Nous ne sommes pas pour la politique de Hollande". Concernant l'intervention militaire française, la secrétaire nationale de l'Ump rappelle la différence des choix entre le Parti Socialiste et l'Ump. " Nous, on est pour l'intervention au Mali; le Parti socialiste était contre en Côte d'Ivoire ". Elle est d'avis que Hollande ne connait pas l'Afrique, ne fait rien pour ce continent car n'ayant pas de programme pour lui. " Je ne vois pas l'ambition politique qu'il a pour l'Afrique ". Et Pourtant, pense la conseillère régionale, " la France a beaucoup d'intérêts économiques en Afrique".
Consciente que "l'avenir c'est l"Afrique", Coumba Diokhané affirme que les américains l'ont bien compris, "les chinois trop bien compris", par conséquent, "j'espère que la France le comprendra"

Immigration en France

l'élue locale à Evreu dit être contre l'immigration clandestine. Cependant, elle précise qu'il ne faut pas faire d'amalgame entre le clandestin et le sans papier. Sur ce, elle pense qu' autant il faut lutter contre l'immigration clandestine, autant il faut donner une situation sociale convenable aux sans papiers c'est à dire les aider à trouver du travail, un logement et les aider à assurer l'éducation de leurs enfants. D'autres part, les sans papier doivent faire l'effort de s'intégrer. Elle a rappelé au passage que la France est une terre d'accueil. Seulement, il ne faut pas que ce pays noie ses problèmes sur l'immigration car dit-elle, " il n'est pas justifié que le sénégalais qui est éboueur à pris la place du français qui voulait être éboueur"

Économie française en perte de vitesse

" Il y a une forte pression fiscale en France ce qui a abouti à une perte de compétitivité. Les gens n'ont pas envie de créer des entreprises en France parce que 45% de votre chiffre d'affaires sont versés à l'Etat, on assiste à des fermetures et à des délocalisations d'usines"

Traque des biens mal acquis au Sénégal

La secrétaire nationale pense que c'est la bonne gouvernance au Sénégal. Il faut sanctionner s'il le faut; seulement, dit-elle, "j'ai l'impression qu'il n' y a que cela qui se passe au Sénégal". Sur l'arrestation de Karim Wade, Coumba ne s'en réjouit ni ne condamne. " Je n'ai rien à dire, la justice va faire son travail " pense-t-elle. Seulement, Mme Diokhané rappelle que le gouvernement doit laisser la justice faire son travail et s'occuper de la population car, " on a envie d'entendre autre chose; il faut que le gouvernement communique davantage sur ce qu'il fait"

Sur l'interdiction de mandat électif pendant dix ans aux personnes reconnues coupables de détournement de deniers publics, Coumba Diokhané approuve.

Affaire Hissène Habré

l'Elue locale à Evreu fait remarquer que cette affaire a pris du temps. "Wade l'a traitée à sa manière, Macky Sall l'a traitée d'une autre manière. Je ne suis pas choquée, il faut aller jusqu'au bout ".

Rewmi.com/MK


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

traque

AFP

Centrafrique: fin de la traque contre Kony pour les forces américaines

Centrafrique: fin de la traque contre Kony pour les forces américaines

AFP

Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes

Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes

AFP

Nigeria: la police traque les ravisseurs de trois lycéennes

Nigeria: la police traque les ravisseurs de trois lycéennes

biens

AFP

Gambie: gel des biens de Jammeh, soupçonné d'avoir détourné 50 millions USD

Gambie: gel des biens de Jammeh, soupçonné d'avoir détourné 50 millions USD

AFP

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

AFP

Gabon: des biens immobiliers de la famille Bongo saisis par la justice en France

Gabon: des biens immobiliers de la famille Bongo saisis par la justice en France

gouvernement

AFP

Algérie: le gouvernement présente son "plan d'action" économique et social

Algérie: le gouvernement présente son "plan d'action" économique et social

AFP

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés

AFP

Burkina/procès du gouvernement Compaoré: la Haute cour sursoit

Burkina/procès du gouvernement Compaoré: la Haute cour sursoit