mis à jour le

Les travailleurs gèlent leur grève

Les travailleurs d'Algérie Poste viennent de geler leur grève qui a duré plus d'une semaine. Le Syndicat national autonome des postiers (SNAP) accorde un délai de deux mois à la direction d'Algérie Poste pour la concrétisation des engagements pris, «faute de quoi les travailleurs n'hésiteront pas à paralyser de nouveau les agences postales», précise Amar Khodja Tarek, coordinateur national du SNAP, contacté hier par téléphone. La grève des postiers était motivée par, entre autres, l'application de l'accord portant sur une augmentation de salaire de 30% avec effet rétroactif à partir de janvier 2008. Le rappel des augmentations de salaires implique le versement de pas moins de 300 000 DA au minimum par travailleur. Un groupe de travail a été mis en place pour les dispositions de la convention collective d'Algérie Poste, portant notamment sur la nouvelle grille des salaires, indique le coordinateur du syndicat. Le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi, a confirmé hier la mise en place de ce groupe de travail.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

travailleurs

AFP

Le Maroc pressé d'améliorer le sort de ses travailleurs domestiques

Le Maroc pressé d'améliorer le sort de ses travailleurs domestiques

AFP

Ethiopie: rapatriement massif de travailleurs illégaux en Arabie Saoudite

Ethiopie: rapatriement massif de travailleurs illégaux en Arabie Saoudite

inégalités

La couleur pourpre du raisin sud-africain

La couleur pourpre du raisin sud-africain

grève

AFP

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux

AFP

Guinée: réouverture des écoles après 3 semaines de grève

Guinée: réouverture des écoles après 3 semaines de grève

AFP

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins