mis à jour le

Le plan de sortie de crise de l’UGTT

Encore des heures de tractations au siège de l'Union syndicale des travailleurs du Maghreb arabe (Ustma) située à la place Pasteur à Tunis , entre R.Ghannouchi gourou ,du mouvement islamiste Ennahdha au pouvoir et Houcine Abassi ,secrétaire général de la centrale Syndicale ,UGTT. Au final, R.Ghannouchi demande un répit pour consulter ses alliés au gouvernement
A la sortie R.Ghannouchi n'a pas révélé ses positions définitives quant aux demandes de l'opposition relatives principalement à la démission du gouvernement provisoire Laârayedh bien avant le démarrage d’un dialogue national.
«Le président du mouvement Ennahdha nous a demandé davantage de temps pour consulter ses partenaires au gouvernement de la Troïka ( Takattol et CPR ) et pour examiner l'initiative de l'Ugtt au sein du bureau exécutif d'Ennahdha», souligne Mouldi Jendoubi, membre du bureau exécutif de la centrale syndicale.
Interrogé si Ennahdha a manifesté une certaine souplesse pour ce qui est des exigences de l'opposition réaffirmées quelques heures avant la rencontre Abassi-Ghannouchi, Jendoubi s'est contenté de relever : «L'acceptation par Ennahdha de l'initiative de l'Ugtt est toujours acquise. Seulement, ils veulent discuter quelques détails avec leurs alliés, plus particulièrement pour ce qui est de la démission du gouvernement. Et nous espérons nous rencontrer dans les prochaines heures.

Ajmi Lourimi , dirigeant au mouvement islamiste , a déclaré dans une interview accordée au journal arabophone le Maghreb que son mouvement considère que l’appel à la formation d’un gouvernement de compétences nationales est une partie de l’initiative de l’UGTT et il a ajouté que cette initiative est un point de départ pour le dialogue et ce n’est en aucun cas le saint Coran , ce qui dénote la confusion totale entre le politique et le religieux chez cette secte

De nouvelles propositions en gestation ?

Même son de cloche ou presque auprès de Abdellatif Mekki, ministre de la santé et membre exécutif d'Ennahdha qui a assisté aux trois rencontres Ghannouchi-Abassi.
Contacté par e journal La Presse, Mekki a précisé: «Nous avons convenu de poursuivre le dialogue prochainement.
Pour le moment, nous considérons qu'il vaut mieux ne pas révéler de détails à l'opinion publique jusqu'à ce que les choses s'éclaircissent définitivement.
« Nous allons consulter nos partenaires au pouvoir sur certains détails qui seront révélés au public au moment qu'il faut ».
« Quant à la réunion du bureau exécutif d'Ennahdha tenue jeudi soir 22 août, elle a examiné le processus de négociation dans son ensemble à la lumière des positions des uns et des autres. Vous me posez la question de savoir quelles seraient les nouvelles propositions auxquelles j'ai fait allusion jeudi soir à la TV nationale, je vous réponds que ces propositions n'ont pas encore mûri et il est très tôt d'en révéler le contenu» a ajouté Mekki
Quant à la place Mohamed-Ali où siège l’UGTT, elle a vu défiler hier tout au long de la matinée les responsables des partis de l'opposition.
Ils étaient venus rencontrer le secrétaire général de l'Ugtt pour lui réaffirmer leurs positions initiales dont en premier lieu la démission du gouvernement Laârayedh en tant que préalable au démarrage du dialogue national.
«Le gouvernement Laârayedh se transformera, immédiatement, après sa démission, en gouvernement de gestion des affaires courantes. Son départ ne sera effectif qu'après l'installation du prochain gouvernement. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter pour le vide institutionnel brandi par ceux qui refusent cette démission .C'est la règle dans tous les pays démocratiques», a tenu à préciser Taïeb Baccouche, secrétaire général du mouvement Nida Tounès.

L’opposition continue la pression et appelle au grand rassemblement de la « semaine du départ » au Bardo ce samedi 24 août

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

crise

AFP

Afrique du Sud: solution provisoire

Afrique du Sud: solution provisoire

AFP

ONU: "pire crise humanitaire" des dernières décennies dans le monde

ONU: "pire crise humanitaire" des dernières décennies dans le monde

AFP

Afrique du Sud: crise autour du paiement des aides sociales

Afrique du Sud: crise autour du paiement des aides sociales

saint

Steven LAVON

Saint Etienne: Sall et Gradel sur le banc, Ghoulam débute !

Saint Etienne: Sall et Gradel sur le banc, Ghoulam débute !

Isidore AKOUETE

L1-Monaco : Emmanuel Rivière, forfait face

L1-Monaco : Emmanuel Rivière, forfait face

Moussa Keita

Imbroglio financier au Kurel des deux raakas de Saint Louis : La vérité sur les 30 millions de francs de Wade

Imbroglio financier au Kurel des deux raakas de Saint Louis : La vérité sur les 30 millions de francs de Wade

Ennahdha

satarbf

Ennahdha crie victoire

Ennahdha crie victoire

Actualités

Rached Ghannouchi : Ennahdha coordonne avec les parties responsables dans l’opposition

Rached Ghannouchi : Ennahdha coordonne avec les parties responsables dans l’opposition

Actualités

Abdelfatah Mourou : Le mouvement Ennahdha n’est pas prêt

Abdelfatah Mourou : Le mouvement Ennahdha n’est pas prêt