mis à jour le

Sortie de crise - Le point de non-retour

Le SeFaFi s'était insurgé contre la décision de la CES (Cour Électorale spéciale) qui, le 3 mai dernier, avait validé des candidatures à l'élection présidentielle manifestement entachées d'irrégularité. Il avait demandé que cette forfaiture soit lavée par une Cour renouvelée dont les membres honoreraient le serment de respecter les lois et la Constitution. Le 17 août, la nouvelle CES a publié la liste des 33 candidats ayant satisfait aux exigences de la loi. Le retour à l'ordre constitutionnel signifie retour (...) - Politique

Madagascar Tribune

Ses derniers articles: Sehatra Fanaraha-maso ny Fiainam-pirenena - Les élections de 2013 : une opportunité  Éducation nationale - 4 2O5 000 écoliers auront chacun leur kits scolaire avant la rentrée  Education citoyenne pour les élections - Le KMF-CNOE demeure confiant 

crise

AFP

Région du lac Tchad: "la plus grande crise du continent africain"

Région du lac Tchad: "la plus grande crise du continent africain"

AFP

Nigeria: les doutes sur la santé du président font craindre une crise politique

Nigeria: les doutes sur la santé du président font craindre une crise politique

AFP

Le Burundi boycotte les pourparlers de sortie de crise

Le Burundi boycotte les pourparlers de sortie de crise