mis à jour le

Téléphonie mobile au Burkina : L'année 2012 en chiffres

Au 31 décembre 2012, les trois réseaux mobiles opérant au Burkina revendiquaient un parc global d'abonnés de 9 976 105, soit une croissance de 29,86% par rapport à l'année précédente. Ce qui équivaut à une télédensité de 59,45 téléphones pour 100 habitants. En termes de parts de marché, Airtel s'en sort avec 39,15% contre 38,81% pour Telmob et seulement 22,04% pour Telecel.

Chacun des trois opérateurs globaux de réseaux de communications électroniques ouverts au public du Burkina Faso exploite un réseau mobile. Caractérisé par une grande concurrence, une diversité des offres, et des tarifs relativement bas ou promotionnels, le marché de la téléphonie mobile ne cesse de se développer au fil des années. Même si les plaintes sur la qualité des services sont légion.

Selon le rapport annuel d'activités 2012 de l'ARCEP (Autorité de régulation des communications électriques et des postes), les trois opérateurs ont consentis des efforts dans l'extension et la densification de leurs réseaux par l'élargissement de leurs zones de couvertures et l'évolution des parcs d'abonnés.

Taux de croissance relativement faible

Ainsi, l'extension du réseau Airtel Burkina, en 2012, a concerné 119 nouvelles localités, portant à un total de 528 localités couvertes. Ce réseau enregistrait un parc d'abonnés de 3 905 380 au 31 décembre 2012 contre 3 014 640 un an plus tôt, soit une croissance de 30% et une télédensité de 23,27 téléphones pour 100 habitants. Bien qu'apparemment élevé, ce taux est le 2e taux le plus faible depuis 2007.

2e réseau en termes de nombre d'abonnés, Telmob s'est étendu à 26 nouvelles localités, portant à 585 villes et localités couvertes au 31 décembre 2012. Son parc d'abonnés était de 3 872 119, soit une croissance de 30,34%, pour une télédensité de 23,08 lignes pour 100 habitants. Tout comme Airtel, Telmob enregistre son 2e taux de croissance le plus faible depuis 2007.

Telecel accuse un retard

Réseau comptant le plus petit nombre d'abonnés, Telecel Faso a enregistré, en 2012, son taux de croissance le plus faible depuis 2007. Cet opérateur, le seul dirigé par un burkinabè, connait un retard dans le déploiement de son réseau sur le territoire national. Néanmoins, « les données sur le réseau laissent apparaître que des efforts sont consentis pour combler progressivement le retard », précise le dernier rapport de l'ARCEP.

Au cours de l'année 2012, les actions de densification et d'extension du réseau Telecel Faso ont permis de couvrir 53 nouvelles localités, portant désormais à 321 villes et localités couvertes. Son parc d'abonnés, quant à lui, est estimé à 2 198 546, soit une croissance de 29,58%, avec une télédensité de 13,10 téléphones pour 100 habitants.

Même si des efforts sont consentis, l'ARCEP note que « les obligations de déploiement des réseaux par chacun des opérateurs n'ont pas été entièrement exécutées conformément aux dispositions du cahier de charges ». A titre d'exemple, les axes routiers restent à desservir intégralement. Mais, tous devraient faire davantage d'efforts pour améliorer la qualité des services offerts. Car, les consommateurs ne cessent de se plaindre.

Moussa Diallo

Faso-tic.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

mobile

Technologie

INFOGRAPHIE. L'Afrique est toujours plus gaga de smartphones

INFOGRAPHIE. L'Afrique est toujours plus gaga de smartphones

AFP

Une application mobile sénégalaise pour sensibiliser sur le sort des enfants mendiants

Une application mobile sénégalaise pour sensibiliser sur le sort des enfants mendiants

AFP

Ethiopie: une appli mobile pour des accouchements plus sûrs

Ethiopie: une appli mobile pour des accouchements plus sûrs

Burkina

AFP

CAN: tout reste

CAN: tout reste

AFP

CAN: le Cameroun et le Burkina Faso font le show mais ratent la 1re place

CAN: le Cameroun et le Burkina Faso font le show mais ratent la 1re place

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

2012

AFP

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

AFP

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012