mis à jour le

Finances publiques : des journalistes outillés

Permettre aux journalistes de maîtriser les rouages de la gestion des finances publique et d'informer la population des manquements. Tel était l'objectif de la formation initiée par le Réseau d'initiative des journalistes (RIJ) au profit de 12 journalistes. La remise des attestations a eu lieu dans la soirée du 20 août 2013 à Ouagadougou.

En dépit des différents arrêtés pris, en son temps, par le Premier ministre, Tertius Zongo, l'accès aux sources d'informations demeure difficile aux journalistes. Ce constat est d'autant plus vrai en matière économique.

Afin d'outiller les journalistes à détecter et à traiter des sujets économiques, le RIJ a organisé, en partenariat avec la GIZ (Coopération allemande), une formation au profit de 12 journalistes. Organisée en deux phases, du 25 au 27 avril 2013 pour la phase théorique et du 23 au 25 mai 2013 pour la phase de terrain, la formation a été un tremplin pour les hommes de médias d'apprendre à collecter et à traiter l'information sur les finances publiques.

Apprendre à pêcher

Au nombre de 13 au départ, les stagiaires ont fini la formation à 12 après la défection d'un apprenant. Ils ont au cours de cette formation réalisé des travaux de terrain. Pour les apprenants, le RIJ a trouvé la bonne manière de perfectionner les hommes de médias en les mettant au-devant de l'action. « Ils nous ont appris à pêcher que de nous donner le poisson », a indiqué Mahamadou Ba, journaliste à la RTB2.

Au cours de la cérémonie de fin formation, ils ont montré au public les productions journalistiques des apprenants. Ce travail de terrain, a tenu à le relever Fabrice Bazié coordonnateur du RIJ, ne s'est pas fait sans difficultés. « Sur les 12 participants, seuls 4 ont pu déposer leurs productions. Les autres ont du mal à accéder à l'information », a-t-il souligné. Entre autres sujets en souffrance, il y a celui portant sur la gestion du parc automobile de l'Etat, le Projet Zaka et bien d'autres.

Etendre à d'autres aspects de l'économie burkinabè

Si des journalistes sont aujourd'hui formés, les retombés seront pour leurs organes respectifs et leurs lecteurs. Convaincu de cela, le représentant des patrons de presse, Saïdou Bayili directeur RTB2 Est, s'est dit satisfait et encouragé par l'initiative du RIJ.

Pour sa part, le conseil technique principal de la GIZ, Marc Christoph Schumacher, a réaffirmé la disponibilité de sa structure à accompagner le RIJ dans ses actions.

Après cette formation, le coordonnateur du RIJ a indiqué que d'autres sessions seront organisées à l'avenir mais une autre thématique. « La prochaine session pourrait porter, par exemple, sur la SCADD qui est aussi une thématique sur laquelle nous savons que l'ensemble de la population n'a pas la bonne information », a-t-il ajouté.

Les stagiaires ont reçu des mains des responsables des différentes structures qui ont co-organisé la formation leurs attestations.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

finances

AFP

En Afrique du Sud, Zuma limoge son ministre des Finances

En Afrique du Sud, Zuma limoge son ministre des Finances

AFP

Afrique du Sud: Zuma bien décidé

Afrique du Sud: Zuma bien décidé

AFP

Afrique du Sud: le ministre des Finances rentre au pays

Afrique du Sud: le ministre des Finances rentre au pays

journalistes

AFP

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF

AFP

6 journalistes ivoiriens en liberté, mais inculpés

6 journalistes ivoiriens en liberté, mais inculpés

AFP

Côte d'Ivoire: six journalistes arrêtés pour "fausses informations"

Côte d'Ivoire: six journalistes arrêtés pour "fausses informations"