mis à jour le

En bref...

Les criquets surveillés de près   «Il n'y aura pas d'invasion de criquets cette année en Algérie, incha Allah.» Hamid Bensaâd, chargé de communication de l'Institut national de la protection des végétaux (INPV), est confiant. Hier, le réseau de surveillance antiacridienne de Ouargla a été mis en état d'alerte pour prévenir une éventuelle apparition de criquets pèlerins dans le Sud algérien, mais selon l'INPV, il n'y a pas lieu de s'inquiéter pour le moment. S'il y a une activité acridienne importante au Soudan, ce n'est pas le cas en Afrique du Nord et au Sahel, a ajouté M. Bensaâd. Pourtant, les conditions météorologiques ont été très favorables à ces insectes, y compris dans le Sud algérien. Ainsi, les pluies de mousson qui ont sévi dans le Sud garantissent l'humidité dont les criquets ont besoin pour se reproduire ainsi que la verdure qu'ils affectionnent une fois constitués en essaim. D'après l'INPV, ils ne peuvent pas remonter au nord de Bordj Badji Mokhtar pour le moment, les conditions n'étant pas encore favorables. Même à Bordj Badji Mokhtar, ils restent cantonnés dans les oueds et ne menacent donc pas la région. Mais les précipitations ont aussi touché Tamanrasset et la végétation pourrait les attirer à partir de la fin septembre. Faut-il alors craindre une invasion de criquets dans le Sud algérien au cours de l'automne à venir ? Des mesures ont été prises afin de contrer une telle invasion, assure Hamid Bensaâd. Des équipes aériennes et terrestres surveillent les zones de l'extrême Sud, notamment les zones de végétation. Ces zones sont également traitées à l'aide d'insecticides dans le cadre de la lutte préventive. L'objectif est de détruire les premières concentrations de criquets avant qu'ils ne se propagent. Jusqu'ici, cela a bien fonctionné. Ainsi, en 2012, 80% des criquets avaient été éliminés. Le pays devrait donc échapper à l'invasion de criquets.     Roxanne Zighed Sellal en tournée à M'sila Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en visite de travail hier dans la wilaya de M'sila, a procédé au lancement des chantiers de 1000 logements au pôle urbain de Bou Saâda (300 logements publics locatifs (LPL) et 700 logements promotionnels aidés (LPA)). Il a précisé que le gouvernement attache une importance  de premier plan à la wilaya de M'sila, en raison de sa situation de trait d'union entre les Hauts Plateaux et le Sahara. Il a aussi inauguré le marché de gros de fruits et légumes et le nouveau rectorat du pôle universitaire de la ville, amené à recevoir 17 000 étudiants.      APS   FLN : la pagaille continue   Le parti du Front de libération nationale (FLN) a été autorisé à tenir une réunion de son comité central après avoir présenté une demande «légalement fondée», a déclaré hier à M'sila le ministre de l'Intérieur, Daho Ould Kablia, dans une déclaration à la presse en marge de la visite de travail et d'inspection du Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Le président du bureau de la 6e session du comité central, Ahmed Boumehdi, avait affirmé mercredi à l'APS avoir reçu une autorisation du ministère de l'Intérieur et de la wilaya d'Alger pour la tenue de la 7e session du comité. Il avait avancé les dates des 29 et 30 août pour la tenue de cette réunion. Pour sa part, le coordonnateur du bureau politique du parti, Abderrahmane Belayat, a démenti hier l'information de la tenue de cette réunion à la date du 29 août. Il a ajouté que «seul» le coordonnateur du bureau politique est «habilité» à convoquer cette réunion conformément à l'article 9 de son règlement intérieur. Ce dernier a appelé Belayat à la «prudence» pour «éloigner le spectre de la division» au sein du parti. Son démenti intervient suite aux déclarations faites par le président du bureau de la 6e session du comité central de cette formation politique, Ahmed Boumehdi qui a indiqué avoir obtenu mercredi après-midi une autorisation du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales et de la wilaya d'Alger pour la tenue de la 7e session du comité central du parti.     APS Lakhdaria-Larbaâtache : autoroute fermée jusqu'à dimanche   Les automobilistes venant de l'est du pays vers Alger ne pourront pas emprunter le tronçon autoroutier à partir de Lakhdaria, et ce, jusqu'à dimanche prochain. Les travaux qui seront effectués par l'entreprise Schneider Electric concerneront la finalisation des installations électriques. L'autre tunnel se trouvant sur la deuxième voie de l'autoroute sera également fermé à la circulation dès que les travaux dans le premier tunnel seront achevés. Le tronçon autoroutier Lakhdaria-Larbaâtache a été mis en service en 2011 sans que les différents équipements d'électricité, d'extraction de fumées ne soient installés. Ce qui a obligé les pouvoirs publics, 30 jours après, à fermer le tronçon pendant plus de trois mois. Plusieurs incendies de véhicules ont été enregistrés ces derniers temps à l'intérieur de ces tunnels.          Ali Cherarak     Diplomatie : nomination de nouveaux ambassadeurs   Algérie-France.Le gouvernement de la République française a donné son agrément à la nomination de Amar Bendjama, en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République algérienne démocratique et populaire auprès de la République française, a indiqué hier le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.   Algérie-Qatar. Le gouvernement algérien a donné son agrément à la nomination d'Ibrahim Ben Abdelaziz Mohamed Saleh Assahlaoui, en sa qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l'Etat du Qatar auprès de la République algérienne démocratique et populaire, a indiqué hier le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.   Algérie-Oman.Le gouvernement algérien a donné son agrément pour la nomination de Nacer Ben Seif Ben Salem El Hosseini, en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du sultanat d'Oman auprès de la République algérienne démocratique et populaire, a indiqué hier le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.   Algérie-Bénin. Le gouvernement algérien a donné son agrément pour la nomination d'Ousmane Boubacar Ouedraogo, en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Bénin auprès de la République algérienne démocratique et populaire avec résidence à Abuja, a indiqué hier le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.   Michelin : les propositions de Cevital ne satisfont pas les employés Les salariés de l'usine Michelin, qui ont repris le travail mardi après plusieurs semaines de chômage technique, n'ont pas tous reçu de proposition de reprise par l'entreprise Cevital. Même si Cevital et Michelin Algérie avaient promis que l'accord entre les deux entreprises, en vue de préparer le départ de Michelin et la fermeture de l'usine de Bachdjerrah, serait «socialement responsable» et que tous les salariés recevraient une proposition d'emploi, ce n'est pas le cas. «Tout  le monde n'a pas reçu de proposition», affirme une employée de l'usine. Ceux qui en ont reçu n'ont eu qu'une offre orale et aucun contrat écrit. «Un collègue a passé un entretien, raconte un homme d'une trentaine d'années. Cevital lui a offert un salaire inférieur de 30 000 DA à ce qu'il touche aujourd'hui.» Une jeune femme confirme : «On a offert un poste à un ouvrier. C'était à l'usine de Sétif, payé 30 000 DA par mois. Chez Michelin, il en gagnait 50 000.» Les employés sont découragés, un cadre aurait affirmé que les salaires de Michelin étaient bien trop «hors barême» pour Cevital. La plupart des employés sont poussés à prendre la prime de départ volontaire. «Ce n'était pas notre choix. On y est forcés», souffle un manutentionnaire. De leur côté, les salariés chargés du commerce, et qui ne dépendent pas de l'usine, attendent toujours une réponse de la direction de Michelin Algérie quant à leurs revendications. Ils demandent le droit au même choix que les employés de l'usine.     Yasmine Saïd   Djezzy privé de la 3G pour le moment   L'opérateur de téléphonie mobile Djezzy doit d'abord régler son différend avec la Banque d'Algérie, avant de soumissionner pour une licence de la 3G, a indiqué hier le ministre de la Poste et des TIC, Moussa Benhamadi, à Aïn Defla. Selon le ministre, «l'opérateur Djezzy a été interdit de transférer ses avoirs vers l'étranger et cela l'empêche d'accéder au futur marché de la 3G en Algérie». Le retrait du cahier des charges de la 3G a été lancé la semaine dernière. En juillet, le ministre avait déclaré : «Nous espérons que les opérateurs seront prêts le 1er décembre 2013 pour commencer à offrir les services aux citoyens.» Lors de sa visite, Moussa Benhamadi a aussi assuré que l'ensemble des contractuels d'Algérie Poste et d'Algérie Télécom, recrutés dans le cadre des dispositifs d'aide à l'insertion professionnelle, seront «permanisés progressivement». Il a appelé les travailleurs grévistes d'Algérie Poste à «être raisonnables» et à faire preuve de «sagesse», les invitant à reprendre leurs activités. «La convention collective signée entre Algérie Poste et le partenaire social débouchera sur l'application d'une nouvelle grille des salaires», a-t-il précisé. Le directeur général d'Algérie Poste doit mettre en place une commission au sein de laquelle figureront des représentants des travailleurs et du ministère de tutelle, dont la mission est de suivre l'application du contenu de la convention en question. Le ministre a assuré que les «30 000 DA ont été versés dans les comptes des travailleurs d'Algérie Poste touchés par l'effet rétroactif au début du mois de juillet», avant de faire part également du versement de 30 000 DA à la fin du mois en cours. «Un certain temps est nécessaire pour régler le dossier relatif aux salaires et rappels», faisant part de l'existence de 30 000 travailleurs qu'il faudra traiter au cas par cas, dont ceux qui ont pris leur retraite. «C'est assurément un travail colossal qui ne peut pas se faire du jour au lendemain.» Il a aussi annoncé l'ouverture de 400 bureaux de poste dans des campus universitaires et dans les hôpitaux. Les casernes militaires seront aussi équipées de distributeurs automatiques.    APS

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien