mis à jour le

Les ventes de Samir décrochent

Points: 
Une baisse de 21% à fin mai, mais une légère reprise pour cet été, selon le management
Agressivité de la concurrence et recul de la consommation
L'augmentation de capital toujours en stand-by

La traversée du désert se poursuit pour la raffinerie Samir. Les dernières statistiques publiées par le ministère de l’Energie sont loin d’être rassurantes. A fin mai, la production de Samir s’est contractée de plus de 18%. Elle est passée de 2,7 millions de tonnes à la même période en 2012 à 2,2 millions de tonnes cette année. Les baisses les plus importantes concernent le gasoil (-26%), le super (-26%) et le butane (-40%).

Légende Image: 

Les livraisons de Samir au marché national ont accusé un recul de 21%. Malgré une baisse de production, le raffineur n’arrive pas à écouler totalement son carburant

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources