mis à jour le

Libération d’Hosni Moubarak : Pied de nez à la révolution égyptienne

Après quatre jours d'un calme aussi précaire qu'apparent, c'est en principe aujourd'hui que les Frères musulmans prévoient une nouvelle manifestation contre la destitution et l'incarceration du président Mohamed Morsi. Le « vendredi des martyrs ». C'est ainsi que cette journée s'annonce pour les millions de Cairotes, qui, à cette évocation, redoutent une autre flambée de violence égale, voire supérieure, à celle de la semaine dernière et au cours de laquelle près de 900 personnes, des civils pour la plupart, ont été tuées par des forces de l'ordre.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

libération

AFP

Nigeria: Amnesty appelle

Nigeria: Amnesty appelle

AFP

Côte d'Ioire: libération du ministre de la Défense qui a quitté Bouaké

Côte d'Ioire: libération du ministre de la Défense qui a quitté Bouaké

AFP

RDC: libération de 19 militants du mouvement d'opposition Lucha

RDC: libération de 19 militants du mouvement d'opposition Lucha

Moubarak

AFP

Un fidèle de Moubarak

Un fidèle de Moubarak

AFP

La Suisse continue d'enquêter sur la fortune du clan l'ex-président égyptien Moubarak

La Suisse continue d'enquêter sur la fortune du clan l'ex-président égyptien Moubarak

AFP

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

révolution

AFP

Tunisie: 6e anniversaire la révolution sur fond de contestation sociale

Tunisie: 6e anniversaire la révolution sur fond de contestation sociale

AFP

La Tunisie se dote d'une nouvelle loi d'investissement 5 ans après sa révolution

La Tunisie se dote d'une nouvelle loi d'investissement 5 ans après sa révolution

Place Tahrir

Comme dans «1984», l'Etat égyptien veut effacer la révolution des mémoires

Comme dans «1984», l'Etat égyptien veut effacer la révolution des mémoires