mis à jour le

Dans un communiqué publié ce jeudi matin 22 août 2013, la présidence de la République a annoncé de nouvelles nominations militaires décidées par le Povisoire président Moncef Marzougui.

Il s’agit du Général Béchir El Bedoui, en tant que chef d’état major de l’aviation en remplacement du Général Mohamed Néjib Jlassi, qui a été nommé directeur général des relations extérieures et de la coopération internationale au ministère de la Défense.

Deuxième nomination, celle du Général Ennouri Ben Taous, directeur général de la sécurité militaire, en remplacement du Général à la marine Kamel Akrout qui a été désigné attaché militaire à l’étranger
Le Provisoire Marzougui a nommé ,en outre , le Général Mohamed Nafti en tant qu’inspecteur général des forces armées.
Ces nominations prennent effet à compter du jeudi 22 août 2013.

Voici le texte du communiqué en arabe

????

?????? ?????? ??????? ??? ????? ???? ????????? ?????? ?????? ?????? ??????? ????? ?? ??:

- ???? ?????? ???? ?????? ????? ?????? ??? ??????? ???? ????? ?????? ???? ???? ??????? ???? ??? ????? ???? ???????? ???????? ???????? ?????? ?????? ?????? ??????.

- ???? ?????? ?????? ?? ???? ????? ???? ????? ??????? ???? ????? ?????? ???????? ???? ??????? ???? ??? ????? ?????? ???????.

- ???? ?????? ???? ?????? ?????? ???? ?????? ???????.

???? ????? ?? ??? 22 ??? 2013.

????? ??????? ???????? ?????? ?????????

Commentaire de Fethi Jelassi
je vais mettre en ligne une synthèse, car l’ensemble des éléments qui deviennent publics ont été soulignés soit par Fethi Jelassi, soit par Ben Arfa, soit par moi même et cela fait plus d’un an que nous nous battons pour les rendre publiques. Pour être franc, direct et ne pas laisser place à l'intrigue, j’appartiens à un deux Think tank travaillant sur les questions militaires, j’ai en responsabilité non pas une zone, mais une spécialité : les combats asymétriques, les risques sociaux et politiques dans les phases de changement de régime. Dans les deux Think tank nous avons deux généraux ex-OTAN, un Amiral, un spécialiste de l’armement des groupes jihadistes et un des meilleurs spécialistes de la sociologie du renseignement avec lequel on a publié un livre « La Face cachée des révolutions arabes », je n’oublie pas un ancien Directeur de la DST française. Ce que nous donnons est recoupé aussi au sein d’un groupe de recherche belge et d’un groupe de recherche de Washington. Notre objectif est simple, le mien : défendre bec et ongle l’armée nationale tunisienne, celle de mon pays, l’armée que je voulais servir (on m’en a empêché). Je pense qu’à travers nombre d’écrits sur Fcbk nous avons réussit à reconstituer toute la trame du complot nahdhawiste-cpr-lpr et salafiste contre l’armée et donc contre la dernière institution – je souligne la dernière institution – encore debout de la Tunisie.

Ennahdha veut détruire l’armée

« Ennahdha veut détruire l’armée » Il ne faut pas croire que cet idiot de Tartour a agit sur coup de tête, cette pute de la Nakba a agit sur ordre en contre-partie de son maintient à Carthage. Je l’ai affirmé à maintes reprises, sur la base d’informations recoupée : les terroristes de Chaambi sont l’aile militaire de la nakba et qui a été décapitée par l’action de notre armée…ils ont été exterminés. Dans cette guerre notre armée a maintenu un silence total. Elle savait que Tartour rapportait tout à Ghanouchi, que Daimi est un nahdhawiste déguisé. Or le black out a permis de mettre hors combat les terroristes de la nakba au moment où le parti islamo-fasciste commençait sérieusement à créer une atmosphère de terreur. Autre information. Au cours de l’année 2012, Ennakba a essayé d’infiltrer le renseignement militaire, mais la taupe a été découverte par les autres officiers. Ennakba veut mettre un pied pour commencer a détruire l’armée et faire passer son projet d’une armée de l’intérieur sur le modèle des pasdarans. Lundi 19, dans un post ici même, j’avais donné le non d’un homme qui est le pont entre Ghannouchi et les anciens membres de l’armée islamique du salut algérienne dissoute. Cet homme a été envoyé en Europe pour approcher un Think Tank travaillant sur les questions militaires. Je l’ai découvert et au bout d’un an, je l’ai fait éliminer du jeu et éloigné. Tout cela relève d’un plan de destruction méthodique de l’armée et son remplacement par une structure type pasdarans acquise à la nakba. Nous sommes aux derniers moment de la chute de ce régime, ils vont tout tenter. Il nous faut les stopper, nous pouvons leur assener des coups, mais il faut dénoncer Tartour, il faut matraquer par tout les moyens et redire que cet homme veut détruire la dernière institution…cette fois si on ne fait pas assez de bruit nous serons seuls face à eux. Les sit-in ,ils pourraient les faire partir…mais l’action armée doit être posée comme une option contre les barbares.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes