mis à jour le

La réalité loin des affirmations du ministre de l’Intérieur

Contrairement aux déclarations du ministre de l'intérieur, Daho Ould Kablia, concernant le refus d'inscrire des nouveau-nés avec des prénoms amazighs au niveau de deux APC de Batna et Oran, aucun de ces cas n'a été réglé, affirme Me Kouceila Zerguine, avocat des deux familles en question. En effet, le ministre de l'Intérieur a affirmé le 15 août à Jijel, que ces deux cas ont été «rapidement traités et réglés». Or, il n'en est rien, puisque ledit avocat explique qu'une requête a été déposée près le tribunal d'Arris, en début de semaine, pour que le petit Gaya Ouchène soit enfin inscrit dans les registres de l'état civil. «A l'heure actuelle ce nouveau-né n'existe tout simplement pas officiellement depuis sa venue au monde, le 30 juillet passé, ce qui ne sera pas sans conséquence sur sa vie actuelle et future», a expliqué Me Zerguine. En outre, des appels urgents ont été déposés en Suisse, auprès de trois rapporteurs onusiens, à savoir Mutuma Ruteere, rapporteur spécial sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l'intolérance qui y est associée, Mme Farida Shaheed, rapporteuse spéciale sur les droits culturels  et James Anaya, rapporteur spécial sur la situation des droits de l'homme et des libertés fondamentales des populations autochtones Bureau du comité de coordination des procédures spéciales. Concernant l'affaire Massilia (APC d'Oran). Cette fillette est privée de son prénom depuis sa naissance, le 14 février. Une situation qui a poussé la famille à introduire le 23 juillet 2013 une action en justice devant le tribunal d'Oran. La procédure est en cours. La lutte contre les discriminations qui, soit dit en passant, «ne représentent pas une infraction aux yeux du code pénal algérien», dixit Me Zerguine, continue surtout lorsqu'il s'agit de discrimination identitaire.  

ministre

AFP

Ethiopie: quatre questions sur la démission du Premier ministre

Ethiopie: quatre questions sur la démission du Premier ministre

AFP

Ethiopie: démission surprise du Premier ministre Hailemariam

Ethiopie: démission surprise du Premier ministre Hailemariam

AFP

Tchad: le cinéaste Mahamat Saleh Haroun démis de ses fonctions de ministre de la Culture

Tchad: le cinéaste Mahamat Saleh Haroun démis de ses fonctions de ministre de la Culture