mis à jour le

Situation politique nationale et internationale : Le PDS/METBA donne de la voix

Donner sa lecture de la situation politique nationale, sous régionale et de l'Afrique, afin que l'opinion publique en ait bonne connaissance, c'est à fin que le Bureau exécutif national du Parti pour la Démocratie et le Socialisme/ Parti des Bâtisseurs (PDS/Metba) a animé un point de presse ce 21 août 2013 à Ouagadougou.

D'entrée de jeu, le président du parti, Arba Diallo, relève qu'au niveau national, les débats politiques sont dominés par la question des réformes politiques qui « visent à terme, à compromettre l'alternance politique dans la gestion du pouvoir d'Etat ».

En effet, précise le Arba Diallo, « l'objectif principal et obsessionnel du Président Blaise Compaoré dans la période actuelle est, quoiqu'il dise et quoique proclament ses hommes, d'assoir les réformes ou les révisions politiques qui lui permettraient de demeurer au pouvoir, au-delà de la limite constitutionnelle de son dernier mandat en 2015, soit personnellement, soit à travers un clone qui pourrait être son frère François Compaoré ».

En face, le PDS/Metba, martèle son président, « ne peut accepter que des hommes politiques veuillent se perpétuer au pouvoir par des man½uvres perfides en violation des lois et de la Constitution ». Cette position, le parti dit l'avoir en commun avec d'autres forces politiques regroupées au sein du Chef de l'opposition politique (CFOP) et « de nombreuses couches sociales » qui ont récemment entrepris de s'opposer, notamment à la mise en place du Sénat. A en croire Arba Diallo, l'ampleur du « mouvement général de protestation citoyen contre ce projet de Sénat », a amené le président du Faso à « donner l'impression de faire marche arrière le 12 août dernier en publiant un communiqué volontairement ambigu ».

En tout état de cause, relève M. Diallo, « les sentiments véritables de la majorité du peuple burkinabé à l'égard de ce projet de Sénat » doivent guider les acteurs dudit projet.

Et avant d'exprimer la solidarité du parti aux étudiants, le président du PDS/Metba a confié que « la vraie raison de l'agressivité et de la fureur du gouvernement à l'égard des étudiants est qu'il est persuadé que ceux-ci participent massivement aux manifestations organisées contre la vie chère, contre le Sénat et contre la révision de l'article 37 de la Constitution, et qu'il faut donc le leur faire payer ».

Le DPS/Metba s'insurge contre l'armée égyptienne

L'occasion a aussi été celle pour le parti de saluer le peuple malien qui « a fait montre d'un remarquable sens politique en participant massivement » aux deux phases de l'élection présidentielle et « en acceptant dans le calme ses résultats officiels ». Le vainqueur de ce scrutin, Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK), a été vivement félicité.

Les troubles multidimensionnelles en Afrique du Nord, il en a également été question au cours de ce point de presse. Tout en s'insurgeant contre le fait que « l'armée égyptienne s'arroge le droit de confisquer ou de dicter par la force l'avenir de son peuple », le PDS/Metba a réaffirmé « son soutien aux forces démocratiques de Tunisie et d'Egypte qui veulent sincèrement un changement vers plus d'équité sociale, plus de liberté, plus d'indépendance des citoyens et des peuples à l'égard des messianismes idéologiques ou confessionnels, plus d'opportunité pour trouver un emploi et un revenu décents ».

Fulbert Paré

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

politique

AFP

Zimbabwe: un mariage politique de raison pour battre Mugabe

Zimbabwe: un mariage politique de raison pour battre Mugabe

AFP

Mozambique: bataille politique autour de la dette cachée

Mozambique: bataille politique autour de la dette cachée

AFP

Mohammed VI

Mohammed VI

voix

AFP

RFI: Mort de Laurent Sadoux, la voix d'Afrique Midi

RFI: Mort de Laurent Sadoux, la voix d'Afrique Midi

AFP

Ghana: le candidat de l'opposition remporte la présidentielle avec 53% des voix

Ghana: le candidat de l'opposition remporte la présidentielle avec 53% des voix

AFP

Djibouti: le président Guelleh réélu avec 86% des voix

Djibouti: le président Guelleh réélu avec 86% des voix