mis à jour le

Côte d’Ivoire : Alphonse Djédjé Mady, candidat à la présidence du PDCI

Le secrétaire général du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Alphonse Djédjé Mady, s’est déclaré candidat à la présidence de son parti, le 21 août, lors d’une conférence à Abidjan, rapporte le site web de Jeune afrique. Cette déclaration sonne comme un affront direct fait à l’actuel dirigeant du parti et ancien chef de l’État, Henri Konan Bédié. Le 17 août, ce dernier a officialisé sa propre candidature à sa succession, en vue du XIIè Congrès du parti, prévu pour le mois d’octobre. Mais Djédjé Mady estime respecter son aîné et ne pas entrer en confrontation directe avec lui puisque les statuts du parti n’autorisent pas de candidat âgé de plus de 75 ans. Selon lui, le parti qui a conduit le pays à l'indépendance, doit respecter les lois qu'il s'est donné. « Ce sont ces mêmes lois qui ont d'ailleurs permis à Henri Konan Bédié, à l'époque président de l'Assemblée nationale, de prendre la succession de Félix Houphouët-Boigny, après sa mort. Il n'y a donc aucun clash entre moi et Bédié. Je ne suis pas candidat contre lui, j'ai du respect pour lui. Mais il doit passer la main à la jeune génération et rester pour nous un conseil précieux que nous irons consulter, une espèce de Mandela qui nous guidera », a-t-il confié à la presse en mettant en avant ses 48 ans d'expérience et de militantisme au sein du PDCI.

Djédjé Mady assure qu'il a des soutiens importants au sein du parti. Il estime que ce qui est important c'est qu'il faut donner une envergure nationale au PDCI et ne pas contenir son influence dans une région. « Lors des dernières élections, il y a eu des régions où le PDCI n'a pas présenté de candidat. Il faut rectifier tout cela et il y aura des gens avec moi pour le faire », promet-il.

Concernant la prochaine élection présidentielle, il indique : « notre alliance au sein du RHDP précise que chaque parti est libre de  présenter un candidat au premier tour .  Au deuxième tour, le jeu des alliances joue et on soutient le candidat le mieux placé ». Pour le moment, précise-t-il, cet accord n'a pas encore été modifié ni revu dans son contenu. Il pense que « si on demande de présenter un candidat unique du RHDP lors de la prochaine présidentielle, il faudra et négocier pour savoir quel parti de notre alliance présentera le candidat ». « Mais, pour le moment, rien n'a changé. Donc, le PDCI aura un candidat à l'élection présidentielle de 2015. »

AMAP

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

présidence

AFP

Ghana: briguer la présidence de l'Etat, même en fauteuil roulant

Ghana: briguer la présidence de l'Etat, même en fauteuil roulant

AFP

Nigeria: la présidence reconnait avoir plagié un discours d'Obama

Nigeria: la présidence reconnait avoir plagié un discours d'Obama

AFP

Présidence Fifa: Infantino espère obtenir le soutien d'une majorité de pays africains

Présidence Fifa: Infantino espère obtenir le soutien d'une majorité de pays africains

PDCI

AFP

Côte d'Ivoire: la présidentielle en ligne de mire du congrès du PDCI

Côte d'Ivoire: la présidentielle en ligne de mire du congrès du PDCI

Actualités

Crise au sein du PDCI : Faut-il y voir l'ombre d'ADO?

Crise au sein du PDCI : Faut-il y voir l'ombre d'ADO?

Nabil

 Bisbilles électorales au PDCI : Quand les doyens s'érigent en contre-exemple

Bisbilles électorales au PDCI : Quand les doyens s'érigent en contre-exemple