mis à jour le

Ils n'ont pas sauvé le soldat Manning, mais WikiLeaks est soulagé

Le jeune soldat américain Bradley Manning a été condamné à 35 années de prison mercredi par un tribunal militaire, à l'issue de deux mois de procès en cour martiale. La juge militaire Denise Lind a en outre décidé son renvoi de l'armée pour "déshonneur", notamment pour des faits d'espionnage, de fraude et de vol de documents diplomatiques et militaires confidentiels, transmis au site WikiLeaks. Le procureur avait requis au moins 60 ans de prison. Son avocat, David Coombs, a l'intention de faire un appel en grâce auprès du président Barack Obama, pour implorer sa clémence. Cette peine est la plus longue infligée en matière de fuite de documents confidentiels.
Sur Twitter, Wikileaks estime que Manning pourrait être libéré dans moins de neuf ans, peut-être même plus tôt. L'ONG Amnesty International, de son côté, a appelé le président Barack Obama, Prix Nobel de la paix, à faire preuve de clémence et à se concentrer plutôt sur les enquêtes pour faire la lumière sur les crimes américains dévoilés dans les documents.
REWMI.COM/CAD

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

soldat

AFP

Maroc: hommage émouvant

Maroc: hommage émouvant

AFP

Cap-Vert: arrestation du soldat soupçonné du meurtre de 11 personnes

Cap-Vert: arrestation du soldat soupçonné du meurtre de 11 personnes

AFP

Mali: un soldat français tué et trois blessés dans l'explosion d'une mine

Mali: un soldat français tué et trois blessés dans l'explosion d'une mine

Wikileaks

Reuters

Le serveur de WikiLeaks vendu sur internet

Le serveur de WikiLeaks vendu sur internet

Adam Sfali - Lemag

Bradley Manning, le soldat ‘fuiteur’ de Wikileaks veut devenir une femme

Bradley Manning, le soldat ‘fuiteur’ de Wikileaks veut devenir une femme

Adam Sfali - Lemag

Bradley Manning, le soldat ‘fuiteur’ de Wikileaks veut devenir une femme

Bradley Manning, le soldat ‘fuiteur’ de Wikileaks veut devenir une femme