mis à jour le

Dernier hommage à Paris

La dépouille mortelle de l'avocat anticolonialiste et un des défenseurs des militants du FLN durant la guerre de Libération nationale, Jacques Vergès, décédé jeudi dernier suite à une crise cardiaque à l'âge de 88 ans, a été inhumée hier au cimetière du Montparnasse à Paris. Une foule compacte, composée essentiellement de proches, dont ses enfants Meriem et Lyès, des personnalités politiques, à l'instar de l'avocat et ancien ministre Roland Dumas, de nombreux avocats en toge et des anonymes, a accompagné celui qu'on surnommait «l'avocat du diable» à sa dernière demeure. Un tonnerre d'applaudissements et des youyous stridents avaient accompagné la sortie du cercueil de l'église Saint-Thomas d'Aquin où ont été célébrées les obsèques, auxquelles étaient également présentes la ministre de la Culture, Khalida Toumi, la sénatrice et ancienne combattante Zohra Drif-Bitat et la moudjahida Fatima Ouzzegane. Au cours de la cérémonie religieuse, le prêtre Alain Maillard de La Morandais, un ami de longue date de l'avocat, a dit qu'il l'appelait «affectueusement l'avocat du diable». «Il a eu le courage de ses passions, privées et publiques», a déclaré le religieux devant l'assistance réunie dans la petite église baroque. Son collègue, Me Thierry Levy, a parlé, pour sa part, d'un ami qui «pratiquait l'art de déplaire». «Il avait substitué la défense de la rupture à la défense de connivence», a-t-il témoigné. La bâtonnière du barreau de Paris, Me Christiane Féral-Schuhl, a dit retenir de feu Vergès un avocat qui a «marqué le XXe  siècle». «C'était un avocat engagé, qui a porté la défense jusqu'au bout», a-t-elle indiqué à la presse, signalant que cela lui a valu beaucoup de «titres» dont celui d'«avocat du diable». «Tout le monde s'accorde à dire qu'il y a du courage dans la démarche qui a été la sienne», a-t-elle témoigné. Maître Jacques Vergès est décédé le 15 août à Paris suite à une crise cardiaque.Les Algériens retiendront surtout de ce remarquable avocat sa défense de la moudjahida Djamila Bouhired, une cliente qu'il épousera par la suite et avec qui il aura deux enfants. 

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

hommage

AFP

France-Côte d'Ivoire: minute de silence en hommage

France-Côte d'Ivoire: minute de silence en hommage

AFP

Sénégal: hommage unanime

Sénégal: hommage unanime

AFP

Le Togo rend hommage

Le Togo rend hommage

Paris

AFP

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

AFP

COP22: une nouvelle marche pour le climat à gravir à Marrakech

COP22: une nouvelle marche pour le climat à gravir à Marrakech

AFP

RD Congo: Kinshasa accuse Paris d'"encourager les extrémistes"

RD Congo: Kinshasa accuse Paris d'"encourager les extrémistes"