mis à jour le

Ecoliers, le 18 juillet 2013, Afrique du Sud.REUTERS/Mujahid Safodien
Ecoliers, le 18 juillet 2013, Afrique du Sud.REUTERS/Mujahid Safodien

Tu as une idée pour faire bouger l'Afrique?

Le mensuel Africa Report a réalisé une enquête intitulée «les 30 idées qui font bouger l'Afrique».

L'Afrique bouge, déjà. Elle crée, elle innove, elle entreprend. Mais des obstacles freinent ses ambitions de croissance et de développement. Le mensuel Africa Report, relayé par le site Jeune Afrique a récemment publié une liste de 30 idées capables de faire bouger l'Afrique. Nous avons sélectionné celles qui nous semblent symptomatiques des enjeux du continent.

Un visa africain

Une simple demande de visa peut parfois se transformer en véritable chemin de croix. Sur le continent, beaucoup de pays continue de pratiquer une politique drastique de contrôle des frontières. En dehors de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) et, plus récemment, de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC), une majorité d'États exigent un visa de la part de leurs visiteurs africains, précise l'hebdomadaire Jeune Afrique.

Promotion de la culture africaine

A l'instar de la France ou des Etats-unis, les pays du continent pourraient sanctuariser et promouvoir leur culture. Des auteurs, des musiciens, des cinéastes africains devraient bénéficier d'aide et de relais dans la société. Les jeunes générations pourront alors plus facilement s'imbiber de références africaines. «Car si de Dakar à Niamey en passant par Abidjan, plusieurs générations ont grandi en lisant Corneille, Victor Hugo ou Voltaire, les initiatives se multiplient pour soutenir la production de contenus locaux», ajoute l'hebdomadaire.

L'école

En Afrique, les jeunes ne manquent pas. Ce sont eux qui font de ce continent une région du monde porteuse d'avenir. Mais ce sont ces mêmes jeunes qui sont touchés par le chomâge. Si un poste de technicien s'ouvre, les jeunes africains ne sont pas toujours qualifiés pour le décrocher. «Selon l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), moins de 5 % des Africains s'inscrivent à des programmes de formation technique ou professionnelle.» La formation des jeunes est une priorité.Le Maroc, par exemple, tente de lancer un plan d'industrialisation dans les secteurs automobile et aéronautique.

De bonnes routes

Selon le mensuel Africa Report, il faudrait dépenser 75 milliards d'euros par an pendant la prochaine décennie pour que les infrastructures du continent soient mises au norme. La Banque africaine de développement (BAD) propose d'utiliser les réserves africaines pour garantir les investissements privés dans les infrastructures. Un fonds baptisé Africa50 vient d'être créé et disposera de 38 milliards d'euros pour faire avancer les chantiers les plus importants.

Lu sur Jeune Afrique

 

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

économie

AFP

Gabon: l'Asie, moteur d'une économie émergente

Gabon: l'Asie, moteur d'une économie émergente

AFP

Zambie: Lungu face

Zambie: Lungu face

Gastronomie

L'attiéké va-t-il devenir une appellation protégée en Côte d'Ivoire?

L'attiéké va-t-il devenir une appellation protégée en Côte d'Ivoire?

innovation

Adam Sfali - Lemag

Innovation : Les fantassins de l’US Army seront des ‘Iron Men’

Innovation : Les fantassins de l’US Army seront des ‘Iron Men’

Adam Sfali - Lemag

Innovation : Les fantassins de l’US Army seront des ‘Iron Men’

Innovation : Les fantassins de l’US Army seront des ‘Iron Men’

webmaster

Innovation : Le CALCULATEUR28

Innovation : Le CALCULATEUR28

science

AFP

Face

Face

Science

Un insecte pourrait changer l'avenir des scientifiques africains

Un insecte pourrait changer l'avenir des scientifiques africains

E=mc2

L'Afrique ne produit que 1% des connaissances scientifiques mondiales

L'Afrique ne produit que 1% des connaissances scientifiques mondiales