mis à jour le

Boko Haram : Peut-être décapitée, mais pas morte

Depuis le mois de mai 2013, les autorités nigérianes mènent un combat sans merci contre la secte Boko Haram. Une guerre à huis clos, où jusqu'à présent il n'y a ni vainqueur ni vaincu. Du moins en apparence. En effet, ceux qui ont "une aversion pour l'éducation occidentale", signification de Boko Haram, écument depuis des années plusieurs régions de  ce géant au pied d'argile qui souffrait déjà de son fédéralisme et de ses multiples travers.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

haram

AFP

Niger: N'Gagam ou "le petit enfer" pour les réfugiés et déplacés de Boko Haram

Niger: N'Gagam ou "le petit enfer" pour les réfugiés et déplacés de Boko Haram

AFP

Niger: N'Gagam ou "le petit enfer" pour les réfugiés et déplacés de Boko Haram

Niger: N'Gagam ou "le petit enfer" pour les réfugiés et déplacés de Boko Haram

AFP

Nigeria: sept personnes tuées par Boko Haram dans un camp de déplacés

Nigeria: sept personnes tuées par Boko Haram dans un camp de déplacés