mis à jour le

Violences meurtrières en Egypte : Le silence assourdisant de la CPI

En Egypte, rarement  bilan de manifestations  aura été aussi macabre : au moins 800 victimes en 72 heures. Si on compare cela aux 980 morts pendant les trois semaines de la révolution de 2011, il est à dire qu'on n'est plus dans le domaine de la répression mais dans le massacre. Si depuis lundi, les militaires ont mis en sourdine leur folie meurtrière, ils se démènent  par contre en coulisses  à  étouffer dorénavant tout spasme de ces protestations enclenchées quelque temps après leur coup de force du 3 juillet 2013. Et pour mettre sous coupe un mouvement, quoi de plus normal que de mettre hors d'état de nuire la tête pensante.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

violences

AFP

Tunisie: journée de colère étudiante après des violences policières

Tunisie: journée de colère étudiante après des violences policières

AFP

Soudan du Sud: les violences relèvent du "génocide", selon Londres

Soudan du Sud: les violences relèvent du "génocide", selon Londres

AFP

Le rappeur Weld El 15 interpellé pour violences conjugales

Le rappeur Weld El 15 interpellé pour violences conjugales

Egypte

AFP

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

AFP

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

AFP

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

CPI

AFP

Violences au Kasaï: la procureure de la CPI appelle au calme

Violences au Kasaï: la procureure de la CPI appelle au calme

AFP

Le retrait de l'Afrique du Sud de la CPI "inconstitutionnel"

Le retrait de l'Afrique du Sud de la CPI "inconstitutionnel"

AFP

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"