mis à jour le

Ecole : LES

23 élèves du secondaire ont reçu un Prix de l'excellence au titre de l'année scolaire 2012-2013. Les lauréats ont été récompensés, hier, au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée dans la symbolique « Salle de l'indépendance » du Lycée technique sous la présidence du ministre de l'Education, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Bocar Moussa Diarra. Le ministre de la Promotion de la Femme, de l'Enfant et de la Famille, Mme Alwata Ichata Sahi, plusieurs anciens ministres de l'Education et nombre de personnalités du monde scolaire et de la culture ont pris part à la cérémonie.

Pour mémoire, c'est dans la « Salle de l'indépendance » du Lycée technique de Bamako qu'a été signé, en 1960, la proclamation de l'indépendance de la République du Mali, après l'éclatement de la fédération du Mali.

Les élèves primés au cours de la cérémonie d'hier ont obtenu les meilleures mentions aux différents examens de l'enseignement secondaire à l'issue de l'année scolaire. Il s'agit du baccalauréat général et technique, du diplôme des instituts de formation de maîtres, du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) et du brevet de technicien (BT).

Les élèves récompensés ont obtenu les mentions « Bien », « Très bien » ou « Excellent ». 11 élèves, dont des admis au baccalauréat et des finalistes d'instituts de formation de maîtres, affichent la mention « Bien ». Leur moyenne à l'examen est comprise entre 14 et 15,15.

5 élèves arborent la mention « Très bien » au Bac et au CAP. Ils sont 8 élèves à culminer sur les hauteurs de la mention « Excellent ». Ils ont décroché une moyenne à l'examen comprise entre 17,05 et 18,57.

Le premier prix a été attribué à Mlle Mariam Sacko du centre des études commerciales et d'industrie (CECI). Elle a obtenu 18,57 de moyenne à l'examen du BT2. Les lauréats ont chacun reçu un ordinateur portable.

Le directeur du Lycée technique, Mamadou Kéïta, s'est réjoui de cette cérémonie qui permet de récompenser les élèves plus méritants. Le ministre Bocar Moussa Diarra a confirmé l'intérêt porté par le département à la culture de l'excellence et à la récompense du mérite. Il a félicité les lauréats et indiqué que les élèves des régions affectées par la crise et ceux réfugiés au Burkina Faso, en Mauritanie et au Niger bénéficieront, eux aussi, de prix d'excellence, après la proclamation des résultats de la session spéciale des examens d'octobre 2013.

Bocar Moussa Diarra a également remercié tous les acteurs de l'école ainsi que tous ceux qui ont contribué à la réussite de l'année scolaire exceptionnelle dans les régions du nord du pays et dans les camps de réfugiés des pays voisins.

« L'arbre ne doit pas cependant cacher la forêt. Malgré les résultats positifs enregistrés, notre école fait l'objet de nombreuses critiques. Nous reconnaissons nous-mêmes que le rendement interne du système doit être amélioré. Car les résultats aux différents examens ne sont pas satisfaisants », a cependant constaté le ministre qui a exhorté l'ensemble des acteurs à jouer leur rôle pour améliorer la qualité et les produits de notre système scolaire.

Le représentant des lauréats, Ibrahima dit Sara Sissoko, a remercié le département de l'éducation pour cette initiative instaurée depuis quelques années.

Be COULIBALY

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

école

Education

Le numérique est-il vraiment une révolution pour l’éducation en Afrique?

Le numérique est-il vraiment une révolution pour l’éducation en Afrique?

AFP

Mali: une école saccagée et incendiée par des jihadistes présumés

Mali: une école saccagée et incendiée par des jihadistes présumés

AFP

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes