mis à jour le

Inéligibilité à des postes éléctifs : Aminata Touré répond à ses détracteurs

La garde des sceaux, ministre de la justice Aminata Touré, n'as pas perdu du temps pour répondre a ceux qui l'accusent de vouloir écarter de potentiels adversaires politiques, après sa déclaration de samedi dernier, à Mbour, lors de l'assemblée générale de l'union des magistrats du Sénégal ( UMS), sur l'interdiction d'exercer toute fonction élective, pour une durée de dix ans, pour toute personne condamnée pour détournement de deniers publics. Mimi Touré s'est voulue une fois encore ferme hier, lors de la réunion du comité des experts de l'OHADA. Pour elle, ce projet de loi n'a aucune connotation politique, au contraire, selon la ministre de la justice, "c'est une invite aux politiques, à savoir qu'il y a des conséquences pénales mais également des conséquences en termes de pertes de possibilités d'être réélu". Celle que l'on surnomme la dame de fer explique que dans toutes les grandes démocraties du monde, le détournement de deniers publics est sanctionné; elle va même jusqu 'a prendre l'exemple de la France : " Vous allez en France, ce sont exactement les mêmes dispositions qui existent, et il n y a pas de règlement de compte politique". Pas sûr que cette nouvelle argumentation puisse convaincre tous ceux qui pensent que cette disposition n'a qu'un seul but, celui de mettre sur la touche les adversaires politiques de l'actuel occupant du palais de l'avenue Roume.

REWMI.COM/CAD

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye