mis à jour le

L’armée égyptienne a prévenu une guerre civile à grande échelle vers laquelle Morsi menait le pays

L’Egypte risque de plonger dans une guerre civile et seule l’armée égyptienne peut encore la retenir, estiment les experts. Une scission du pays est également plausible, pensent les experts interrogés par l’agence de presse russe RIA Novosti.

Les émeutes se poursuivent en Egypte depuis la semaine dernière, suite à la dispersion violente des campements des partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi . L’état d’urgence a été proclamé dans le pays et le couvre-feu décrété dans 14 villes. La confrontation entre les autorités militaires et la conférie des Frères musulmans ,dont est issu Morsi a déjà emporté près de 900 vies dont des dizaines d’agents des forces de l’ordre. De plus, les militaires ont arrêté plusieurs leaders des Frères musulmans.

L’expert russe Alexandre Ignatenko remarque que la probabilité d’une guerre civile est aujourd'hui de 30 à 40%. « La guerre civile, dans certaines de ses formes, se déroule déjà en Egypte. Mais ce conflit n’est pas encore assez important pour influer de manière décisive sur l’état et l’avenir de l’Etat égyptien », pense Alexander Ignatenko.

Selon lui, si la guerre devenait civile et prenait une forme similaire à celle qui se déroule en Syrie, l’Egypte se diviserait et on assisterait à un long conflit, couplé à des nettoyages ethniques, un génocide, etc.

Andreï Baklanov, conseiller du vice-président du Conseil de la Fédération ( chambre haute du parlement russe ), rejoint Ignatenko. Lui aussi pense que la scission du pays est probable.

Il précise qu'Alexandrie et le Caire, au nord du pays, sont imperméables à l'islamisme et qu'on pourrait donc observer un reflux des éléments islamistes vers le sud. « Les militaires ont un comportement très dramatique et sont prêts à prendre des mesures extrêmes. Ils craignent la division du pays, qui entraînerait des flux de population du sud vers le nord et du nord vers le sud », conclut-il.

Les deux experts apprécient positivement le rôle de l’armée égyptienne dans le conflit.

« On pourrait dire que l’armée égyptienne est le sauveur de la patrie », pense Alexandre Ignatenko. « Elle a prévenu une guerre civile à grande échelle, vers laquelle les Frères musulmans menaient le pays », a précisé l’expert.

Andreï Baklanov pense qu’aujourd’hui l’armée égyptienne pourrait jouer un rôle historique crucial. « Les militaires sont face à une tâche difficile. Ces derniers mois et semaines, le pays a dérivé vers la guerre civile. Ils doivent surmonter cette tendance sans hésiter à utiliser la force ou à adopter des mesures d’urgences particulières. Les périodes précédentes de crise en Egypte au XXème siècle montrent que ces situations sont déjà survenues et que les militaires étaient les seuls politiciens du moment qui pouvaient avancer des slogans viables », conclut-il.

Nous ajoutons à ce papier ce discours du Général Abdelfattah al-Sissi ,chef d’Etat major des armées et ministre égyptien de la défence.Il explique la dérive des « frères ».

Ecoutez

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

guerre

AFP

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

AFP

Nigeria: contraception de guerre pour les victimes de Boko Haram

Nigeria: contraception de guerre pour les victimes de Boko Haram

AFP

RDC: alerte sur une nouvelle guerre dans le Nord-Kivu

RDC: alerte sur une nouvelle guerre dans le Nord-Kivu

Morsi

AFP

Egypte: la justice annule une peine de prison

Egypte: la justice annule une peine de prison

AFP

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

AFP

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

pays

AFP

Migrants: le président ivoirien pour une mobilisation des pays musulmans

Migrants: le président ivoirien pour une mobilisation des pays musulmans

Immigration

Migrants: les pays européens appelés à l'aide

Migrants: les pays européens appelés à l'aide

AFP

Les réfugiés somaliens de Dadaab regrettent d'être rentrés au pays

Les réfugiés somaliens de Dadaab regrettent d'être rentrés au pays