mis à jour le

Maroc: rassemblement à Rabat sur fond de crainte d'actes racistes

De 200 à 300 personnes se sont rassemblées lundi à Rabat en hommage à un immigré sénégalais tué la semaine dernière, sur fond de crainte d'une montée des actes racistes au Maroc, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ismaïla Faye, âgé de 30 ans, a été tué le 12 août près de la gare routière de la capitale, de plusieurs coups de couteau, selon les premiers éléments de l'enquête.

Une altercation avec un Marocain à propos d'une place dans un autocar serait à l'origine de ce décès, a rapporté l'agence MAP, selon laquelle le meurtrier présumé a été interpellé vendredi.

Plusieurs médias marocains ainsi que des associations de défense des droits de l'homme ont évoqué un crime xénophobe.

"Le racisme à l'égard des Subsahariens prend de l'ampleur", a déploré de son côté le quotidien Le Soir Echos.

Lundi après-midi, l'hommage à la mémoire du jeune homme a eu lieu devant la morgue de Rabat, à la veille du transfert de sa dépouille au Sénégal.

Diverses associations d'immigrés ainsi que l'Association marocaine des droits humains (AMDH, indépendante) avaient appelé dans un communiqué à participer à ce rassemblement "en hommage aux immigrés victimes du racisme au Maroc".

"C'est juste la goutte qui a fait déborder le vase (...). Les relations entre le Maroc et le Sénégal, c'est plus qu'une simple amitié. Mais on remarque ces derniers temps qu'il y a trop d'agressions contre des Noirs", a déclaré à l'AFP une étudiante sénégalaise âgée de 20 ans, Anna Bynes.

A l'inverse, un représentant de la communauté sénégalaise, Job Adama, a refusé de voir dans ce meurtre un symptôme d'une montée du racisme.

"Ce qui est arrivé est une tragédie. Mais c'est un cas isolé, et cela aurait pu arriver n'importe où", a-t-il jugé.

Présent lors du rassemblement, l'ambassadeur du Sénégal, Amadou Sow, n'a fait aucun commentaire sur le sujet.

Selon des associations locales, de 20.000 à 25.000 immigrés originaires du Sud du Sahara se trouvaient fin 2012 sur le sol marocain. Le royaume est de plus en plus considéré comme un pays d'accueil et non de simple transit.

AFP

Ses derniers articles: Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016  Kenya: l'écrivaine Kuki Gallmann blessée par balle  Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices 

rassemblement

AFP

Gabon: Jean Ping a tenu son premier rassemblement depuis plusieurs mois

Gabon: Jean Ping a tenu son premier rassemblement depuis plusieurs mois

AFP

Sénégal: 22 morts dans un incendie lors d'un rassemblement religieux

Sénégal: 22 morts dans un incendie lors d'un rassemblement religieux

AFP

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Rabat

AFP

Rabat se met aux couleurs de l'Afrique

Rabat se met aux couleurs de l'Afrique

AFP

Maroc: pluies diluviennes

Maroc: pluies diluviennes

AFP

L'homme

L'homme

racistes

AFP

République tchèque: le Togolais Francis Koné a fait taire les supporteurs racistes

République tchèque: le Togolais Francis Koné a fait taire les supporteurs racistes

AFP

Afrique du Sud: une juge blanche suspendue après des commentaires racistes

Afrique du Sud: une juge blanche suspendue après des commentaires racistes

Actualités

Insultes racistes contre Taubira : La tache noire de la République

Insultes racistes contre Taubira : La tache noire de la République