mis à jour le

Burkina Faso : une Haute autorité pour contrôler l'importation des armes et leur utilisation

Après une période de passivité, la Haute autorité de contrôle de l'importation des armes et de leur utilisation (HACIAU) veut passer à la phase active. Elle entend ainsi renforcer sa communication et dérouler très prochainement ses activités sur le terrain. Pour se faire connaitre et présenter ses nouvelles ambitions, les responsables de la structure ont animé, ce vendredi 16 août 2013, un point de presse à Ouagadougou.

Créée depuis 2001 par le gouvernement burkinabè, la Haute autorité de contrôle de l'importation des armes et de leur utilisation (HACIAU) a connu une période de latence. « Cela ne veut pas dire que le travail ne se faisait pas. Il y a eu trois directeurs avant moi. Ils ont fait un travail magnifique », a tenu à souligner le colonel major Dibana Zerbo, le secrétaire permanent de HACIAU.

La HACIAU a été créée pour montrer la volonté du gouvernement burkinabè de lutter contre la vente illicite des armes. « Si vous vous rappelez, à cette époque, des gens accusaient le Burkina d'acheminer des armes dans des pays en conflits pour les belligérants. C'était donc pour montrer patte blanche que la HACIAU a vu le jour », a précisé le colonel Christophe R. Tapsoba, secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères.

Présidée par le Premier ministre, la Haute autorité a pouvoir sur tout type d'arme qui circule au Burkina Faso, y compris les armes légères. « Les compétences de la HACIAU, étant larges, se rapportent à toutes les catégories d'armes y compris les munitions et matériels connexes », a ajouté le colonel major Zerbo. Elle compte 9 membres issus des différents Ministères ayant en charge la défense et la sécurité nationale.

La principale mission dévolue à cette structure est de « contrôler tout transfert d'arme au Burkina Faso ». Pour ce faire, elle participe à :
- l'élaboration du certificat de destination finale et du certificat de l'utilisateur final,
- la prévention de tout trafic illicite d'armes sur le territoire burkinabè,
- collecte et exploite toutes les informations et tous les renseignements relatifs aux transferts d'armes,
- procède à l'inventaire de tous les types d'armes de guerre en dépôt au Burkina Faso.

Sur ce point dernier, le patron de la HACIAU a indiqué que le point des armes des forces de défense est déjà fait mais il reste celui des forces de sécurité. « Nous allons nous atteler car il nous faut un fichier central des armes de nos forces de défense et de sécurité », a indiqué le colonel major Dibana Zerbo.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Burkina

AFP

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

AFP

Le Burkina Faso lance la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest

Le Burkina Faso lance la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest

AFP

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

Faso

AFP

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

AFP

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

autorité

AFP

En Libye, le gouvernement d'union renforce son autorité

En Libye, le gouvernement d'union renforce son autorité

Larbi Amine - Lemag

Maroc : Une autorité pour l’égalité des sexes en création

Maroc : Une autorité pour l’égalité des sexes en création

Lemag

Maroc : Le pays se dote d'une autorité de contrôle des assurances

Maroc : Le pays se dote d'une autorité de contrôle des assurances