mis à jour le

Seydou Keita :

Le malien Seydou KEITA (Reuters)

Invité par téléphone dans l’émission Radio Foot International du 05 Aout 2013 sur RFI, Seydou Keita, capitaine des Aigles du Mali a évoqué son avenir au sein de la sélection nationale des Aigles du Mali et peut être même au delà , au sein de la fédération malienne de football.

 

 

« Tant que je pourrai aider mon pays je le ferai. C'est mon devoir. Que ce soit sur le terrain ou en dehors du terrain. Que ce soit sur le terrain ou en dehors du terrain  » déclare le milieu de terrain malien évoluant au Dalian Aerbin en Chine.

 

 

L’élimination des Aigles du Mali pour la course au Mondial 2014 n’a pas entamé le moral de l’ex-barcelonais :  » Aujourd'hui, je joue encore et j'ai un bon niveau. Je ne pourrai jamais arrêter d'aider le Mali. Quand je ne pourrai plus jouer, je passerai à autre chose en aidant autrement » poursuit-il même si son dernier passage en sélection lui a laissé un gout amer: « Les deux derniers matches à Bamako ont été très difficiles et je me suis mentalement très investi. Je ne suis pas du genre à me mettre en avant, mais cette fois, j'ai fait le maximum pour l'équipe et ne pas gagner ces deux matches m'a beaucoup affecté » confesse le co-meilleur buteur de l’histoire des Aigles du Mali[1].

 

 

Seydou Keita insistera sur la nécessite d’un environnement extra-sportif sein autour de la sélection nationale: » Mais je ne suis pas du genre à me plaindre, car nous n'avons pas fait ce qu'il fallait sur le terrain. Sauf que ce n'était pas évident, car vous savez qu'en dehors du terrain, la situation était très compliquée. Comme je l'ai déjà dit, il va falloir se servir des erreurs du passé pour se relancer. Sinon, on va toujours subir les mêmes échecs et ce n'est pas bon ».

 

Selon lui, les dernières performances de la sélection doivent être un socle sur lequel on doit aller de l’avant:  » Lors des deux dernières CAN, nous avons été l'une des meilleures équipes. Nous avons joué deux demi-finales et fini troisièmes à chaque fois. C'est la meilleure performance de l'histoire du football malien. On aurait aimé enchaîner pour avoir notre chance pour le Mondial 2014. La victoire se prépare aussi en dehors du terrain et on a des lacunes de ce côté-là »

 

 

Même s’il est toujours en activité, son implication futur dans la gestion du football malien n’est pas à exclure: « Aujourd'hui, la question ne se pose pas car je suis encore joueur. Mais je ferai le maximum en temps voulu. Je veux bien aller au charbon. Nous avons changé beaucoup de choses entre 2011 et 2013, mais il faut continuer pour passer un cap. Ce n'est pas évident, mais on va se battre pour y arriver » conclut Seydou Keita.

 

 

Par Mahamet TRAORE

Source: Malifootball

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

pays

AFP

Centrafrique: les Casques bleus congolais accusés d'abus sexuels vont quitter le pays

Centrafrique: les Casques bleus congolais accusés d'abus sexuels vont quitter le pays

AFP

L'aéroport de Juba, condensé d'un pays en chute libre

L'aéroport de Juba, condensé d'un pays en chute libre

AFP

Roland-Garros: la Tunisienne Jabeur au 3e tour, une première pour un pays arabe

Roland-Garros: la Tunisienne Jabeur au 3e tour, une première pour un pays arabe