mis à jour le

Les islamistes égorgent au Sinaï comme à Jbel Châambi

Des sources de sécurité égyptiennes ont annoncé qu’au moins 26 policiers ont été tués ce lundi 19 août dans le Sinaï, dont 25 dans l’attentat le plus meurtrier contre les forces de l’ordre depuis des années en Egypte.

La première attaque a coûté la vie à au moins 25 policiers. Ils ont été horriblement égorgés ( comme c’était le cas à Jbel Châabi en Tunisie ) par des hommes armés, soupçonnés d’appartenir à la mouvance radicale islamiste, qui ont tiré à la roquette et à l’arme automatique sur deux minibus de la police se dirigeant vers la ville de Rafah, où se trouve le point de passage vers la bande de Gaza, selon ces sources.

Le ministère de l’Intérieur a accusé des « terroristes », tandis que les sources de sécurité ont précisé que trois des assaillants avaient été arrêtés.

Peu après, l’Egypte a fermé pour une durée indéterminée le poste de passage de Rafah, seul accès à la bande de Gaza qui ne soit pas contrôlé par Israël. Le terminal avait déjà été fermé la semaine dernière, mais il avait en partie rouvert samedi, selon le Hamas, qui contrôle le territoire palestinien.

En outre, à la mi-journée, au moins deux officiers de police ont été tués dans deux attaques à Al-Arich, la capitale du Nord-Sinaï, selon des sources au sein des services de sécurité.

Dans le même temps, deux hommes ont été tués et un troisième arrêté alors qu’ils attaquaient des policiers et des militaires au Fayoum, une oasis au sud du Caire, selon des sources de sécurité.

Un leader islamiste pro-Morsi reconnait que les actes terroristes au Sinaï sont l’oeuvre des « Fères musulmans » et ils peuvent les arrêter si Morsi revient au pouvoir / Ecoutez

Les conditions de sécurité dans le Sinaï de l’Egypte se détériorent depuis le renversement de l’ancien président Hosni Moubarak en 2011, et ne cessent d’empirer depuis l’arrivée au pouvoir du président islamiste Mohamed Morsi . Depuis la destitution de ce dernier en juillet dernier  les islamistes lancent des attaques presque quotidiennes contre l’armée locale et des établissements policiers.

Regardez les atrocités des « pacifiques » islamistes égyptiens que les khoanjias tunisiens soutiennent bec et ongles. Les soldats étaient pris dans le piège islamiste alors qu’ils ne sont pas armés .Ils rentraient pour un repos ,la haine islamiste les attendait .

Photo d’archive

Ksibi Absattar

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

islamistes

AFP

Maroc: les islamistes remportent les législatives

Maroc: les islamistes remportent les législatives

AFP

Nigéria: face

Nigéria: face

AFP

Kenya: six tués dans une attaque attribuée aux islamistes shebab

Kenya: six tués dans une attaque attribuée aux islamistes shebab

Sinaï

AFP

Egypte: le tourisme reste meurtri un an après le crash du Sinaï

Egypte: le tourisme reste meurtri un an après le crash du Sinaï

AFP

Egypte: 12 soldats tués dans une attaque dans le Sinaï

Egypte: 12 soldats tués dans une attaque dans le Sinaï

AFP

Egypte: deux policiers tués dans un attentat

Egypte: deux policiers tués dans un attentat