mis à jour le

Nass El Ghiwane clôture en beauté le festival méditerranéen de la musique d’Al Hoceima

Devant un public acquis d’avance, le groupe de musique mythique Nass El Ghiwane a clôturé, samedi soir, la 8ème édition du Festival méditerranéen de la musique d’Al Hoceima dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

Les milliers de fans, qui ont afflué sur la place Mohammed VI d’Al Hoceima, ont chanté à l’unisson “Ghir khoudouni”, “Allah Ya moulana” ou encore “Nahla Chamma” et vibré aux rythmes envoûtants de la musique ghiwanie, composée d’un savant mélange alternant chants soufis, mélodies amazighes et musique gnaouie.

Les performances musicales de ce groupe, qui n’ont pas perdu en popularité depuis près d’un demi-siècle, ont marqué les esprits des spectateurs venus en masse pour s’enivrer de leur musique et leur rythme. Les airs entraînants et mélancoliques de ce genre musical continuent, par ailleurs, de porter de grands messages pour les nouvelles générations.

“Le public d’Al Hoceima est très sympathique et accueillant”, a relevé le doyen du groupe mythique, Omar Sayed, dans une déclaration à la presse.

“Ce public, constitué essentiellement de jeunes, continue à apprécier la musique ghiwanie même si elle appartient à une génération antérieure”, s’est-il réjoui.

“Ce n’est pas la première fois que je viens à Al Hoceima, et aujourd’hui je constate que la région a complétement changé et s’est dotée d’une infrastructure importante”, a signalé le grand Omar, qui a tenu à saluer les organisateurs qui ont fait preuve de professionnalisme et ont été capables d’organiser cette manifestation artistique à l’image des grands festivals internationaux”.

L’interprétation des indétrônables titres “Ya bani Insan”, “Fin ghadi byya”, “Ssinya”, “Ana rani mchit” et “Mhmouma”, a été l’un des moments forts de cet évènement qui se veut un haut lieu de rencontres pour un gotha d’artistes marocains et étrangers de renom.

A la fin de ce spectacle envoûtant, le président de l’Association du Rif pour la solidarité et le développement (ARID), Abdesslam Boutayeb et le trésorier d’ARID, Khalid Benthami, ont rendu un vif hommage aux membres de ce groupe mythique, formé dans les années 70 au fin fond du quartier populaire casablancais Hay Mohammadi, en leur décernant des trophées frappés de l’emblème du festival.

Se sont également produits à cette soirée, plusieurs artistes dont le groupe Jbara, avec son style riche en métissages à ranger dans le rayon du Rock et de la world-fusion, ou encore Rachid Kasmi, un chanteur qui a remis la musique de Reggada au goût du jour.

Le programme du Festival méditerranéen de la musique d’Al Hoceima a été marqué, par ailleurs, par diverses activités sportives, culturelles, artistiques et de développement visant à promouvoir le dialogue et les échanges, et asseoir un espace où la culture amazighe côtoie les cultures des autres pays du pourtour méditerranéen.

Placée sous le signe “La culture, levier du développement”, cette édition, organisée par ARID (12 -17 août), a accueilli des groupes et musiciens de renom, dont Cheb Khaled, Cheb Bilal, Khalid Izri, Bouchnak ou encore Muslim.

Les groupes locaux se sont vus réserver une place de choix dans la programmation artistique du festival, avec la participation notamment des troupes Thidrin, Rif Experience, Syphax, Tifyour, Noumidia, Agraf, ou encore le chanteur Rachid El Kasmi.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

beauté

AFP

Soufisme: quand l'art dévoile la beauté divine

Soufisme: quand l'art dévoile la beauté divine

AFP

Kenya: les albinos ont leur concours de beauté pour  lutter contre les préjugés

Kenya: les albinos ont leur concours de beauté pour lutter contre les préjugés

Beauté

Le «grossifesse», la mode dont les Ivoiriennes sont folles

Le «grossifesse», la mode dont les Ivoiriennes sont folles

festival

AFP

Maroc: Ellie Goulding inaugure le 16e festival Mawazine de Rabat

Maroc: Ellie Goulding inaugure le 16e festival Mawazine de Rabat

AFP

Sénégal: au festival de jazz de Saint-Louis, une émotion nommée Marcus Miller

Sénégal: au festival de jazz de Saint-Louis, une émotion nommée Marcus Miller

AFP

Sénégal: Saint-Louis débute son festival de jazz sous haute surveillance

Sénégal: Saint-Louis débute son festival de jazz sous haute surveillance

musique

AFP

Le Cap-Vert centre de la musique afro-caribéenne en avril

Le Cap-Vert centre de la musique afro-caribéenne en avril

AFP

Retour de Baaba Maal, l'explorateur de la musique sénégalaise

Retour de Baaba Maal, l'explorateur de la musique sénégalaise

Web

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud