mis à jour le

Les adversaires du pouvoir

«En plus des sanctions pénales contre les détourneurs de deniers publics, l'interdiction d'exercer toute fonction élective pour une durée de dix ans sera ajoutée dans la réforme du Code pénal, car on ne peut pas comprendre que l'argent public détourné puisse permettre, au terme de la peine, à l'auteur du crime économique de l'utiliser pour se faire réélire ou se mettre en situation de commettre les mêmes forfaits», a soutenu samedi le ministre de la Justice lors de l'Assemblée générale de l'union des magistrats du Sénégal. Dans le cadre de ces réformes du Code pénal, d'autres dispositions sont concernées. «Plusieurs dispositions du Code pénal vont être renforcées, d'autres dispositions plus sévères vont être ajoutées comme celles relatives au vol de bétail, contre le viol des mineurs», a dit le ministre de la justice, selon qui, la dimension politique qui concerne le détournement des deniers publics l'emporte sur tout. Surtout que des sanctions comme celles contre les auteurs de viol sont déjà bien sévères. A propos de l'assemblée générale de l'union des magistrats du Sénégal, le président sortant Abdoul Aziz Seck a été reconduit.

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

pouvoir

AFP

Togo: des milliers de personnes

Togo: des milliers de personnes

AFP

Kenya: le pouvoir veut changer la loi électorale

Kenya: le pouvoir veut changer la loi électorale

AFP

Togo: opposition et parti au pouvoir manifestent

Togo: opposition et parti au pouvoir manifestent