mis à jour le

Pourquoi avec autant de diplômés de l’école occidentale, et qui ont vu d’autres réalités, le Mali ne décolle point ?

« Une société va de l'avant en partie grâce aux critiques de ses intellectuels » mettait en exergue Boubacar Boris Diop, écrivain et philosophe sénégalais.

 

Comme nous l'ont montré une multitude de révolutions populaires qui a émaillée l'histoire, le rôle des intellectuels et élites fut toujours fondamental. Nous dirons des bons intellectuels ! Moins nombreux qu'ils soient, ils furent de ceux-là qui, inlassablement, métrèrent leur intelligence au service de leurs communautés. Ils servirent de phares pour éclairer la conscience des laissés pour compte.  Ils furent soit à l'origine des soulèvements nationaux soit ils jouèrent un rôle de précurseur et de soutien  au peuple dans sa lutte contre les antivaleurs et aussi pour une justice sociale. Bien que l'honneur et la fierté du citoyen lambda et du politique  soient phagocytés par cette course gain effrénée pour le gain facile, l'intelligentsia malienne est-elle devenue «  un mort-né » ?Pourquoi  s est - elle dérober de son  rôle et de sa  place connus et respectés  depuis des temps immémoriaux par tous, mais hélas bradés de nos jours ? Les intellectuels maliens, surtout d'aujourd'hui, défient toutes les lois de la logique. Leur  rôle et  place sont très connus pour qu'on y revienne.Leur absence et leur inféodation dans la gestion de la cité dans une telle crise sans précédentes sont alarmantes. Le comportement de l'élite intellectuelle malienne est du jamais vu.Est-ce cette excuse liminaire, elle est le reflet de sa société ? Loin de là. Cependant l'objectivité intellectuelle nous oblige à reconnaitre qu'il est illusoire que cette élite parvienne à ses fins lorsqu'on sait que la célèbre trilogie «  analphabétisme, pauvreté et absence d'infrastructures sanitaires » constituent des barrières fratricides.L'Elite devient ce prophète qui prêche dans le désert, car cette plèbe est encline à se procurer les moyens de sa subsistance cela  quels qu'ils soient les moyens. Finalement l'illégal est  devenu le légal et le légal est perçu comme l'illégal.

 

 

Ce cycle infernal a duré 50 ans dont 22 ans  d'apogée de  corruption érigée en lois d'État. Outre ces facteurs endogènes, il est aisé de constater qu'il y a d'autres facteurs exogènes tels que l'inconscience professionnelle de ces «  voraces politiques » qui ne jurent que par le sang du pauvre citoyen. A telle enseigne qu'on se demande si l'instruction fait vraiment quelqu'un d'un intellectuel ?  A qui croire dans ce pays ? Ou se donner la tête ? Qui' est ce qu'ils ont appris de l'école occidentale ? Comment l'élite intellectuelle malienne ne peut pas se faire une relation rationnelle entre ce qui se passe chez elle et ce qui s'est passe dans bien d'endroits du monde ou leurs intellectuels se sont investis pour résoudre les problèmes de leur société ? Ont-ils réellement appris des autres réalités quand ils fréquentaient les écoles dans les pays de l'homme blanc ?  Est-ce que nous devons compter sur ces intellectuels qui ne cessent de se vanter de leurs diplômes ?

 

 

Diplômés des écoles européennes et américaines, les intellectuels maliens d'aujourd'hui sont loin moins bons que les politiciens. Religieusement enclins à protéger leurs intérêts et leurs privilèges, les éclaireurs de conscience, les émetteurs des grandes lois et théories de développement de notre société, les bâtisseurs de la bonne gouvernance, la voix des sans voix, l'arme des sans armes, l'espoir des sans espoirs,  le support des plus vulnérables, ..... .. du temps jadis se sontnon seulement transformés en mauvais intellectuels mais aussi en monstres d'aujourd'hui. De facto, ils sont plus monstres que nos politiciens des 22 premières années de l'ère démocratique malienne. Corrompus, ils sont prêts à utiliser leur intelligence pour des fins personnelles que pour la cite. Esclaves du matériel et de l'opulence, ils se sont déambulé  contre la justice, la vérité et le débats, piliers de toute société prête à s'épanouir.Intelligents dans tout  sauf d'a. Bref,Ils sont, sinon plus responsables des malheurs et des humiliations que subit le peuple malien.

 

 

De toute évidence, nous pouvons souligner la responsabilité définitive d'Elites intellectuelles maliennes dans la production des citoyens moins bons et moins éclaires  politiquement, et le maintien de la population malienne dans les  conditions de misères patriotiques les plus imaginables. Au lieu d'être courageux d'établir des lois d'organisation et de développement de la société,de produire des idées qui définissent et questionnentnotresociété, deconstruire des idées et normes qui facilitent le citoyen lambda à prendre et évaluer ses décisions, d'éclairer la population pour que certains agissent passivement et d'autres activement......, les intellectuels maliens, à quelques exceptions près,  furent des intellos de pacotille. Ils se sont seulement livrés au mensonge, leur arme diabolique, tout en supportant un système structurellement injuste établi par une poignée de politiciens Arrivistes, oligarques, ploutocrates,..... .Malgré tout,  ils se croient être heureux et réussis car ils ont leur petites voitures, leur maisons, et la possibilité d'envoyer leurs enfants dans des écoles privées. They are miserable because they confuse success with greatness! What a shame?

 

 

Comme l'indique le principe de  cause à effet, «tout phénomène à une cause et, dans les mêmes conditions, la même cause est suivie du même effet.». La société a été gangrenée pendant plus d'un demi-siècle avec son lot  de conséquences incalculables telles qu'une  Elite qui ne lute plus pour son peuple, au contraire elle le spolie et dévalue sa conscience  pour mieux l'exploiter. Alors la probité et la  conscience professionnelles sont devenues des denrées rares,  le vol et la corruption ont eu pignon sur roue. Avant d'être un intellectuel,  l'individu est humain d'abord  avec ses passions, ses forces et ses faiblesses dans une société déjà pourrie. La grande question est que faire pour résoudre ces problèmes?

 

 

Pendant ces 22 dernières années, rares sont les intellectuels maliens qui ont fustigé les pratiques suicidaires qui prenaient place dans notre pays. Moins nombreux sont nos intellectuels qui n'ont pas fait les griots du prince du jour. Peu sont ces intellectuels qui se sont battus pour une gouvernance fortement orientée sur les causes et les intérêts suprêmes de la population. En nombre fini sont ces intellectuels qui ont levé leurs boucliers pour protéger les plus pauvres et les plus faibles.

Intellectuels, Diplômés, Professeurs, et Chercheurs maliens, quel est votre  dans l'évolution de la pensée malienne et l'orientation des débats pour une sortie de crise ? Que faites-vous ? Ou êtes-vous ?  Si l'intellectuel n'est d'autres que la démarche, l'esprit critique, le raisonnement, l'observation des réalités, quels sont les vôtres ? Pourquoi ce silence ? Est-ce-t-il un silence coupable ?  Elites et compétences maliennes, quel rôle êtes-vous en train de jouer dans la résolution de cette crise ?

Intellos de pacotille maliens, reconnaissez vos torts d'avoir été aussi responsables de la catastrophe malienne car vous aviez aussi été  lâches et démagogues en soutenant les régimes d'AOK et d'ATT. Ayez l'honnêteté intellectuelle d'admettre que vous, en grande majorité,  aviez et  continue toujours d'applaudir les premiers fossoyeurs de notre pays tout en trompant notre peuple. Et, car vous n'aviez jamais applaudi le peuple d'avoir bravement résisté à la machine des oppresseurs domestiques, des despotes et des tyrans démocrates. Hélas ! Vous avez donc une responsabilité morale envers ce pays. Vous avez un crédit moral envers les sans voix, les sans armes, les pauvres et les vulnérables du Mali. Vous avez un compte à rendre à ce peuple larmoyant, désemparé et pourquoi l'horizon se referme du jour au jour. Alors, Jusqu'à quand allez-vous attendre pour non seulement venir aux cheveux de ces sans espoirs, mais aussi au secours d'un pays aussi marginalisé, viole, bafoué par des apatrides politiques.  Intellectuels dignes et patriotes, pourquoi laissez notre pays dans les mains de ces dinosaures politiques et intellectuels? Valent-ils mieux que vous ? Sont-ils plus compétents que vous ? Avez-vous peur d'eux ? Regorgent-ils des valeurs intrinsèques qui surpassent ou engloutissent les vôtres ?

 

 

Aujourd'hui, une fois de plus, comme d'habitude, et a  l'approche de ces échéances électorales qui doivent définir l'avenir de notre pays, au lieu que l'Elite intellectuelle se ressaisisse de ses erreurs en aidant le peuple malien à s'assumer et à s'affirmer, en créant les conditions d'une dignité à la hauteur de ses rêves, certains continuent leurs sales jeux avec les politiciens les plus responsables de la crise que notre pays traverse.

 

 

Ceci est très méchant, égoïste, sans pitié, inhumain, ...… Un tel acte ne sera plus pardonné car il n'est qu'unattentat à la dignité et à la pudeur du peuple malien

L'Elite doit éduquer, informer et sensibiliser le peuple. Mais comment atteindre cet objectif lorsque le politique véreux sèvre socialement, économiquement le paysan de Kayes jusqu' à Kidal afin d'acheter sa voix. Nous devons profiter de ces opérations électorales pour choisir l'homme qu'il faut à la place qu'il faut. Nous devons également user des prouesses technologiques en utilisant les caméras cachées pour poster ces pratiques d'un autre âge sur les réseaux sociaux  si jamais nous sommes témoins oculaires ou par ricochet et au besoin protester contre l'iniquité chaque fois  qu'on est témoin. C'est à ce seul  prix que la justice, l'Etat sera oblige de punir les contrevenants et aussi le démagogue habille en peau  " d'intellectuel" sera oblige de se mettre au pas de l'histoire sous peine d'être guillotiné par le  vrai détenteur du vrai pouvoir " We the People".

 

 

S.D

Réseau de Citoyens Actifs- Mali

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

diplômes

AFP

Cameroun: diplômés et candidats

Cameroun: diplômés et candidats

Larbi Amine - Lemag

L’Algérie amère

L’Algérie amère

Larbi Amine - Lemag

L’Algérie amère

L’Algérie amère

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'