mis à jour le

Tournée sous-régionale du président Dioncounda Traoré : Grand merci !

A Abuja, Cotonou et Ouagadougou, le président de la République par intérim a élevé ses pairs à la dignité de Grand croix de l'Ordre national du Mali en guise de reconnaissance de leur engagement dans la résolution de la crise malienne

 

Le président de la République par intérim Dioncounda Traoré a regagné Bamako vendredi en début de soirée après deux jours d'une tournée sous-régionale qui l'a conduit à Abuja, Cotonou, et Ouagadougou. Dans ces trois capitales, Dioncounda Traoré a décoré ses pairs en les élevant à la dignité de Grand croix de l'Ordre national du Mali, la plus haute distinction honorifique des ordres nationaux de notre pays, qui n'est décernée qu'aux chefs d'Etat et aux rois. En fin de mission à la tête de la Transition politique, il a délivré le même message de gratitude et de remerciement du peuple malien.

 

Après Abuja jeudi, première étape de ce périple de deux jours (jeudi et vendredi), la délégation présidentielle s'est rendue au Bénin. A Cotonou, l'accueil réservé au chef de l'Etat qui était accompagné du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly, a été des plus impressionnants. C'est le président béninois Thomas Yayi Boni qui l'a accueilli à l'aéroport Cardinal Bernadin Gantin en présence d'un parterre de personnalités du pays qui s'est illustré comme l'uns des plus grands amis du Mali pendant la crise. Dioncounda Traoré a eu droit à un accueil des plus populaires avec un bain de foule au rythme des chants et danses exécutés par des troupes folkloriques du pays.

 

Les deux présidents ont eu un premier tête-à-tête dans le salon d'honneur présidentiel de l'aéroport avant de se rendre à la villa des hôtes de la présidence béninoise où le président de la République par intérim était logé.

 

La cérémonie de décoration s'est déroulée le soir à la Présidence au cours d'un diner officiel riche en couleurs. Sous les notes d'une musique en sourdine jouée par la troupe militaire et en présence de tous les membres du tout nouveau gouvernement formé par le président béninois, les deux chefs d'Etat sont arrivés ensemble dans cette grande salle superbement décorée.

 

Dans une salle pleine d'invités de marque, Dioncounda Traoré a transmis toute la reconnaissance du peuple malien au président du Bénin, qui a joué un rôle déterminant pour la mobilisation de la communauté internationale au chevet de notre pays lorsque celui-ci a été agressé par des forces obscurantistes. Pour tout le service rendu, Thomas Yayi Boni a reçu la médaille de la Grande croix de l'Ordre national au nom du Mali reconnaissant.

 

 

 

Dioncounda et Blaise copieUN PLAIDOYER ASSIDU ET TOUCHANT. Avant de lui remettre la distinction, Dioncounda Traoré a rendu un hommage appuyé à son homologue béninois. Il l'a d'abord remercié pour la qualité de l'accueil qui lui été réservé avec la délégation qui l'accompagnait, avant de transmettre « les salutations et la gratitude du peuple malien entier » au peuple béninois qui a été « solidaire de la cause malienne ». Et le président de la République par intérim de poursuivre : « salutations et gratitude à vous-même, président Yayi Boni, pour votre engagement sans failles à nos côtés depuis le début de la crise sécuritaire, politique et humanitaire qui a secoué le Mali dès janvier 2012 et pour de longs mois (...) Les militaires béninois sont au Mali aux côtés de l'armée malienne. Les populations apprécient la discipline de l'armée béninoise et son engagement ».

 

En ce qui concerne le chef de l'Etat béninois lui-même, Dioncounda Traoré dira : « Le Mali n'est pas près d'oublier votre plaidoyer assidu et touchant depuis le début de sa crise en janvier 2012. A la tête de l'Union africaine, votre implication et votre engagement personnel ont été déterminants pour le retour de notre pays à la légalité constitutionnelle. Aujourd'hui, grâce à votre solidarité inscrite dans un élan unanime de nos voisins, de la CEDEAO, de l'Union africaine ainsi que de la communauté internationale, le Mali retrouve la paix, son unité et sa démocratie qui avaient été compromises pendant de longs mois. Vos efforts ont payé car notre pays revient parmi les autres. Le Mali s'est remis debout. Il est fort des leçons apprises, fier de ce qu'il a pu réaliser et de ce que vous avez pu faire pour lui ».

 

Poursuivant son hommage à l'endroit du président béninois, Dioncounda Traoré dira que « c'est le Mali retrouvé et reconnaissant qui m'envoie, aujourd'hui, vous dire qu'il se souviendra toujours de la main que vous lui avez tendue quand il trébuchait, de la lueur que vous avez allumée sur sa route quand tout était sombre. Merci président, merci une fois de plus et acceptez le modeste gage de la gratitude de la nation malienne qui vous élève à la dignité de Grand croix de l'Ordre national ».

 

C'est alors que toute la salle s'est levée pour applaudir et célébrer l'amitié et la solidarité entre les peuples africains. Après avoir reçu la médaille, Thomas Yayi Boni vint au pupitre pour saluer l'engagement et la détermination de Dioncounda Traoré. Il a rappelé ce moment pénible et triste où le président de la République par intérim a été agressé jusque dans ses bureaux par une foule déchaînée. « Mais vous avez ténu bon. Aujourd'hui, le Mali voit le bout du tunnel », a relevé le président béninois. Pour dire à son tour « grand merci » au président Dioncounda Traoré, Thomas Yayi Boni l'a élevé à la dignité de Grand croix de l'Ordre national du Bénin.

 

Le lendemain de cette soirée riche en couleurs et emprunte d'une grande émotion, Dioncounda Traoré a rallié Ouagadougou, la dernière étape de ce périple de remerciement. Dans la capitale burkinabé, il a transmis le même message de reconnaissance et de remerciement au président Blaise Compaoré, médiateur mandaté par les chefs d'État de la CEDEAO dans la crise malienne.

 

« Salutations et gratitude au peuple burkinabè qui a été solidaire de la cause malienne et salutations et gratitude à vous-même, président Compaoré, pour votre engagement sans failles à nos côtés depuis le début de la crise sécuritaire, politique et humanitaire qui a secoué le Mali dès janvier 2012 », a repris Dioncounda Traoré.

 

Et d'ajouter : « En ce qui vous concerne, Monsieur le président, le Mali n'est pas près d'oublier votre médiation, votre médiation patiente et semée d'embûches que vous avez su si adroitement contourner, au point d'obtenir l'accord historique du 18 juin 2013 ».

 

« Cet accord négocié et conclu à Ouagadougou, a-t-il poursuivi, nous ne l'oublions pas, a aussi permis l'élection présidentielle tout aussi historique que le Mali vient de tenir et qui est une préfiguration, nous le souhaitons, du Mali de demain, plus jaloux de sa paix et de son intégrité ».

 

Pour le président de la République par intérim, le président Compaoré a mené admirablement cette médiation et a tenu bon malgré les critiques et les réserves sans jamais céder au découragement.

 

Aujourd'hui, grâce à cette détermination dans le cadre d'une solidarité unanime de nos voisins, de la CEDEAO, de l'Union africaine ainsi que de la communauté internationale, le Mali retrouve sa paix, son unité et sa démocratie. Ces efforts du médiateur font qu'il mérite bien d'être élevé à la dignité de Grand croix de l'Ordre national du Mali.

 

En retour, Blaise Compaoré a exprimé toute sa gratitude aux autorités de la Transition pour cette marque de reconnaissance avant de féliciter et d'encourager le nouveau président élu, Ibrahim Boubacar Keïta.

 

Le président du Faso a également salué le patriotisme et la sagesse dont Dioncounda Traoré a fait preuve tout au long de la Transition. « Votre implication forte et absolue a aidé à la conclusion des différents accords qui ont été et demeurent les fondements de l'architecture sociopolitique, bâtie pour assurer la promotion de la paix et de la stabilité au Mali », a dit Blaise Compaoré saluant l'avènement « d'une ère de réconciliation véritable entre les fils du Mali ».

 

Les amis du Mali sont nombreux. Parmi eux, le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue du Tchad, Idriss Deby Itno que Dioncounda Traoré a décidé de décorer de la médaille de Grand croix de l'Ordre national.

 

 

 

Envoyé spécial

 

A. M. CISSE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

tournée

AFP

Tournée du roi du Maroc dans trois pays africains

Tournée du roi du Maroc dans trois pays africains

AFP

L'antiterrorisme au menu d'une tournée de John Kerry en Afrique et dans le Golfe

L'antiterrorisme au menu d'une tournée de John Kerry en Afrique et dans le Golfe

AFP

Netanyahu en Afrique pour une tournée "historique"

Netanyahu en Afrique pour une tournée "historique"

président

AFP

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

AFP

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

AFP

Gambie: Yahya Jammeh, imprévisible président

Gambie: Yahya Jammeh, imprévisible président

Traoré

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

HCR: la chanteuse malienne Rokia Traoré nommée ambassadrice de bonne volonté

HCR: la chanteuse malienne Rokia Traoré nommée ambassadrice de bonne volonté

AFP

Le conflit au Mali a renforcé les liens de Rokia Traoré avec son pays

Le conflit au Mali a renforcé les liens de Rokia Traoré avec son pays