mis à jour le

Amina Sbouï sort de prison, le 1er août 2013 / REUTERS
Amina Sbouï sort de prison, le 1er août 2013 / REUTERS

La Femen Amina pose seins nus, cocktail Molotov à la main

A peine libérée de prison, la Femen tunisienne reprend du service en postant une photo choc sur le site du mouvement féministe.

Amina Tyler, la Femen tunisienne, défie une nouvelle fois les autorités. Libérée de prison deux semaines auparavant, elle poste le 15 août 2013 sur le site internet du mouvement féministe une image explosive, rapporte RFI. La jeune femme de 19 ans pose les seins nus, avec une cigarette qu’elle allume à l’aide d’un cocktail Molotov. Sur son torse dénudé est inscrit le slogan «We don’t need your democracy!» («Nous n’avons pas besoin de votre démocratie»).

© Femen

Par ce portrait choc, la jeune tunisienne entend montrer qu’elle est déterminée à combattre le modèle «prétendument démocratique» proposé par Ennahda, affirme-t-elle sur RFI. D’après l’article, elle refuse l’islamisme radical et déplore le sort des femmes dans le pays. «Nous ne sommes pas encore sortis de la dictature», déclare Amina à la radio.

Ce coup d’éclat n’est que le dernier en date d’une saga rocambolesque, retrace le site. De son vrai nom Amina Sbouï, la lycéenne commence à faire parler d’elle en mars 2013 avec la publication sur Facebook de clichés montrant ses seins nus et son adhésion au mouvement Femen.

En fuite depuis ce scandale, l’activiste est arrêtée le 19 mai à Kairouan alors qu’elle taguait le mot «Femen» sur le muret d’un cimetière, rappelle l’article. Elle gagne alors le soutien des Femen, qui osent une première incursion dans le monde arabe avec une action seins nus devant le Palais de Justice de Tunis.

Détenue dans la prison pour femmes près de Sousse, la militante féministe comparaît de nouveau devant la justice tunisienne le 22 juillet pour avoir insulté une gardienne au cours d’une altercation avec d’autres prisonnières, ajoute RFI. Selon le site, elle bénéficie d’un non-lieu pour ce chef d’inculpation et d’un abandon des poursuites pour outrage à la pudeur.

Amina est finalement libérée de prison le 1er août 2013, après plus de deux mois passés en détention d’après l’article. Elle est toujours dans l’attente de son procès pour «profanation de cimetière», qui devrait avoir lieu fin septembre ou début octobre selon son avocat. Interrogé par RFI, Me Halim Meddeb a «bon espoir qu’un non-lieu soit prononcé».

Lu sur RFI

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Amina Tyler

Femen

Amina Tyler et la justice tunisienne, l'histoire d'un acharnement

Amina Tyler et la justice tunisienne, l'histoire d'un acharnement

Sextrémisme

Les Femen gagnent-elles le Maroc?

Les Femen gagnent-elles le Maroc?

Sextrémisme

Les Femen arrêtées en Tunisie peuvent respirer

Les Femen arrêtées en Tunisie peuvent respirer

Amina

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Société : Amina Sbouï essaie de refaire sa vie

Tunisie-Société : Amina Sbouï essaie de refaire sa vie

Actualités

Amina Femen s'envole pour Paris

Amina Femen s'envole pour Paris

Leila Assam - Lemag

Amina Sboui quitte les Femen qu'elle accuse d'islamophobie

Amina Sboui quitte les Femen qu'elle accuse d'islamophobie

Femen

Burundi

Burundi: la révolte des seins nus

Burundi: la révolte des seins nus

Actualités

Amina Sbouï quitte les FEMEN

Amina Sbouï quitte les FEMEN

Amina Boumazza

Tunisie : Amina et les Femen c’est fini !

Tunisie : Amina et les Femen c’est fini !