mis à jour le

M. Tebboune met en garde contre le dépassement des délais de réalisation

Désormais le dépassement de délais de réalisation des projets de logement n'est plus toléré. En cas de retard dans la réalisation du projet de logements, l'entreprise concernée risque de voir son contrat résilié. De nouveaux contrats vont être conclus dans le cadre de gré à gré «si c'est nécessaire» avec des entreprises qui sont en mesure d'honorer leurs engagements, notamment en matière de délais de réalisation. Le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune a mis en garde, hier, les entreprises chargées de la réalisation des logements promotionnels publics (LPP) et des logements de l'agence ADDL contre tout retard dans la réception des projets. Il convient de préciser que les délais ont été fixés à 24 mois à partir de la date du lancement des travaux. La décision de M. Tebboune intervient suite au retard constaté lors de sa visite de deux chantiers à Ouled Fayet, Alger. Ces deux projets sont des chantiers de réalisation d'unités de logement formule location-vente et logements promotionnels publics. Les travaux n'ont pas avancés depuis la dernière visite effectuée en début du mois de juillet en compagnie du Premier ministre. Raisons ? Le directeur de l'Agence nationale pour l'amélioration et le développement du logement (AADL), Elias Bendir, a imputé le retard accusé dans la réalisation des travaux à la nature du sol qui requiert des permis de laboratoires de contrôle technique. Alors que le directeur de l'Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), Amar Guelati, explique ce retard par les exigences des travailleurs étrangers qui revendiquent des salaires plus élevés. M. Tebboune juge inconcevable l'entrave des travaux par certains problèmes internes. Le ministre recommande l'instauration du système brigade (24/24) pour rattraper le retard. «Je comprends que les terrains réservés à la réalisation de ces logements nécessitent des techniques particulières et un temps supplémentaire, mais je ne tolère pas que les souscripteurs aient à vivre le même épisode que celui du premier programme AADL», enjoint M. Tebboune qui trouve «impensable que les projets restent otages d'une situation de blocage quelconque». Au sujet d'une éventuelle pénurie de matériaux de construction, le ministre de l'Habitat suggère l'obtention de permis exceptionnels par l'administration des Douanes avec la coordination du ministère des Finances pour accélérer l'importation des matériaux de construction et équipements indispensables à la réalisation des logements en cours de construction. Concernant la «short-list» des entreprises de réalisation auxquelles il est possible de faire appel, M. Tebboune a annoncé que la liste définitive sera communiquée aux wilayas, offices de promotion et de gestion immobilière et toutes les instances concernées avant fin décembre. De ce fait, «les entreprises en charge des projets de construction pourront choisir la société appropriée en fonction de ses capacités et des coûts proposés», a-t-il expliqué avant d'ajouter que la «short-list» permettra aussi un encadrement de l'opération de contractualisation avec les entreprises de réalisation au plan national, notamment dans les wilayas des Hauts-Plateaux.    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

garde

AFP

Gabon: Ping met en garde contre "une instabilité profonde et durable"

Gabon: Ping met en garde contre "une instabilité profonde et durable"

AFP

John Kerry met en garde l'armée nigériane contre les répressions

John Kerry met en garde l'armée nigériane contre les répressions

AFP

Congo: un journaliste de TV5 Monde en garde

Congo: un journaliste de TV5 Monde en garde