mis à jour le

El Hadj Moulaye Ali Khalil Ascofaré ambassadeur du Mali au Sénégal " Il y a eu plus de prières et de bénédictions au Sénégal qu'au Mali pour le retour de la paix..."

Le "Grand Oral" de la radio Rewmi fm a reçu ce samedi son excellence l'Ambassadeur du Mali au Sénégal, M. Moulaye Ali Khalil Ascofaré et M Ibrahima Sène du parti de l'indépendance et du travail (Pit). Le prétexte était l'élection présidentielle du Mali qui a été remportée le 11 Aout dernier par Ibrahima Boubacar Keita au dépend de Soumaila Cissé. Ils répondaient aux questions de Fatou Thiam Ngom.

Avant même la proclamation officielle des résultats du 2ieme tour du scrutin au Mali, le candidat malheureux, Soumaila Cissé s'est rendu, avec sa famille au domicile du vainqueur IBK pour le féliciter.

Son excellence, El Hadj Moulaye Ali Khalil Ascofaré n'est pas surpris de ce geste car, dit-il, " le Mali a ses qualités et ses atouts ". Même si certains crient à la fraude, son excellence se dit sûr que " le sentiment patriotique dominera, l'essentiel étant de se retrouver et de faire fi des susceptibilités et mettre le Mali au devant ".

Ibrahima Sène du Pit à magnifié ce geste de Soumaila Cissé et s'est dit, agréablement surpris parce qu'il craignait que le Mali tombe dans le syndrome ivoirien. Pour ce qui est des priorités du nouveau Président Malien, M Sène pense que le Mali a déjà beaucoup souffert des sanctions de la Cedeao et de l'Ua et que par conséquent, la priorité devrait être le recouvrement de l'intégralité du territoire national.

Son excellence l'Ambassadeur du Mali a rappelé que le Sénégal, tout comme le Mali, a aussi senti les conséquences de la crise au nord Mali. Il en veut pour preuve, le prix du Mouton de Tabaski qui a grimpé l'année dernière au Sénégal. Cependant, il se dit heureux qu'il ait eu plus de prières et de bénédictions au Sénégal que partout ailleurs, pour le retour de la paix au Mali, secoué alors par " une occupation terroriste barbare qui n'a rien d'islamique ".

Ibrahima Sène semble sceptique par rapport à la présence du Mnla au Mali. Selon lui, " La France a chassé les jihadistes pour installer le Mnla sécessionniste dans le Kidal ", la France doit quitter le Mali, pense-t-il.

Son excellence pense que le phénomène du terrorisme à gagné le monde; ce n'est pas " Made in Mali ". Il a rappelé au passage que ce qui se passe en Casamance, c'est aussi du terrorisme. Il pense qu'il ne faut pas instaurer un lien de cause à effet entre l'invasion terroriste au Mali et le coup d'Etat qui est intervenu 6 mois après.

Ibrahima Sène pense que le nouveau président Malien ne devrait pas tomber dans un jeu politique au point d'entrer dans le jeu du Mnla. Il pense cependant, que Ibrahima Boubacar Keita ne devrait pas avoir les mêmes problèmes que Amadou Toumani Touré l'ancien président, parce que c'est " le camps des pro-putschistes qui a triomphé ".

L'ambassadeur du Mali est revenu sur les relations entre son pays et le Sénégal, pour dire qu'il ne se sent pas étranger au Sénégal car " c'est le pays avec lequel nous avons plus de liens". "On ne peut pas faire la différence entre les deux pays qui ont les mêmes coutumes", par ailleurs, dit-il, c'est le Sénégal qui a donné au Mali un milliard de Francs Cfa pour le soutenir, en plus, le Sénégal a refusé de mettre un embargo sur le Mali. Son excellence se réjouit d'avoir été le premier Ambassadeur qui a présenté ses lettres de créances au chef de l'Etat du Sénégal Macky Sall, mais aussi le premier à être reçu par le Premier ministre Abdoul Mbaye et le président de l'Assemblée nationale Moustapha Niass; et le deuxième après celui des États-Unis a être reçu par Madame Aminata Tall, présidente du Conseil économique social et environnemental ( CESE). Il a rappelé également être reçu par plusieurs ministres de la République et par des chefs religieux dont le Khalife général des Mourides. "Je pense qu'un diplomate, c'est quelqu'un qui ouvre des portes" dit-il pour conclure ce chapitre.

L'ambassadeur a également avoué admirer l'école sénégalaise qui est selon lui " une valeur sûre à sauvegarder ", la parité " au sein de l'Assemblée nationale et du gouvernement ", mais aussi l'utilisation soutenue de la langue Wolof par les populations, qui démontre " le manque de complexe du peuple sénégalais". Cependant, il fait remarquer qu'il y a des choses à corriger, parmi lesquelles ", un modernisme effréné, avec ses conséquences qu'il faut contrôler", "l'insécurité galopante, causée par le fait de vouloir vivre comme à l'occidental pour un pays très religieux ", affirmant au passage, ne pas oser se promener au delà de 19 heures au risque de se faire agresser. Il pense que le tourisme, "qui a un bon niveau", contribue à cette dépravation.

L'ambassadeur n'a pas manquer de donner "des conseils" aux journalistes sénégalais dans le traitement de l'affaire de la drogue qui a éclaboussé la police nationale. " Il ne faut pas jeter l'anathème sur vos institutions pour des accusations; ne prêtez pas le flanc vous les journalistes. La police fait un excellent travail ", conseille-t-il aux journalistes sénégalais.

REWMI.COM/MK

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Ali

AFP

Niger: la détention du journaliste Ali Soumana est légale selon le gouvernement

Niger: la détention du journaliste Ali Soumana est légale selon le gouvernement

AFP

Tunisie: un proche de l'ex-président Ben Ali interpellé

Tunisie: un proche de l'ex-président Ben Ali interpellé

AFP

Tunisie/corruption: enquête ouverte sur le témoignage d'un proche de Ben Ali

Tunisie/corruption: enquête ouverte sur le témoignage d'un proche de Ben Ali

ambassadeur

AFP

Esclavage en Libye: la RDC rappelle son ambassadeur

Esclavage en Libye: la RDC rappelle son ambassadeur

AFP

Mugabe ignorait que l'OMS allait le nommer ambassadeur

Mugabe ignorait que l'OMS allait le nommer ambassadeur

AFP

L'OMS annule la nomination de Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté

L'OMS annule la nomination de Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté

Mali

AFP

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

AFP

Mondial-2018: Côte d'Ivoire privée de plusieurs cadres forfait contre le Mali

Mondial-2018: Côte d'Ivoire privée de plusieurs cadres forfait contre le Mali