mis à jour le

TENDANCE MATCHES NOCTURNES AU CENTRE DAKAR SACRE C

Les Dakarois sont fans de foot, ça on savait. Ce qu'on savait moins, c'est que la mode est maintenant aux matches nocturnes, parfois jusqu'au petit matin. C'est devenu une tendance forte en ces temps de grandes vacances scolaires pour les jeunes footballeurs, professionnels ou du dimanche, les pratiquants d'autres disciplines et les artistes. Reportage.

Dix-neuf heures, centre Dakar-Sacré C½ur. Les nombreuses pelouses synthétiques qui tapissent les centaines de mètres carrés sont impeccables. Leur verdure est accentuée par l'effet des projecteurs qui dardent leurs rayons lumineux. Le soleil a décliné depuis belle lurette, mais il faudra lever la tête au ciel pour se rendre compte que la nuit poursuit son chemin vers l'aurore. La fraîcheur du soir, inhabituel en ces journées d'hivernage où le mercure s'affole, constitue aussi une piqure de rappel.
La ronde des voitures perturbent le calme qui happe les lieux, même en période de forte affluence comme ce soir. Des garçons, plus ou moins jeunes, allure sportive ou avec beaucoup de kilos superflus, arrivent par petits groupes. Les uns sont déjà équipés de pieds en cape, les autres sont en sandales et tiennent négligemment les crampons sur une main ou sous l'aisselle. Les abords des terrains sont un passage obligés. Chaque paire d'équipes y attend son tour. Les parties durent une heure chacune, facturée 55 000 francs Cfa. Les joueurs d'un soir se cotisent (2000 à 3000 francs Cfa par tête) pour régler la somme. Parfois un volontaire fortuné paie pour tout le monde. C'est le cas des footballeurs professionnels, lorsqu'ils sont en vacances et veulent passer du bon temps avec leurs amis.

Ce soir, quelques jeunes filles sont dans les parages. Les unes s'emploient à jouer aux pom-pom girls, les autres en connaisseurs des règles du foot ou en simples spectatrices, moins intéressées par le jeu que par l'ambiance. Ce tableau se produit les fins de semaine ou veilles de jour férié. Des jours où les jeunes cadres et autres travailleurs peuvent se permettre une bonne soirée foot, le lendemain servant à recharger les batteries avant la reprise du chemin du bureau.
Peu importe le prix à payer, pourvu qu'on l'on puisse profiter durant un tour d'horloge du confort du tapis gazonné, des belles sensations que procure le fait d'évoluer sous les projecteurs et de l'ambiance aseptisée et douillette des lieux. «Ça fait toujours plaisir de jouer sur une pelouse synthétique, s'enflamme Mohamed, un jeune des Sicap. Même si nous donnons 55 000 francs pour évoluer sur une moitié de terrain, ça vaut le coût. C'est comme si mon rêve de devenir un footballeur s'était réalisé.»

A Dakar-Sacré C½ur, les parties peuvent durer jusqu'à 3 heures du matin. Une aubaine pour les sportifs du dimanche, les oisifs et les fumeurs, qui vivraient le martyre s'ils devaient s'époumoner sous un soleil de plomb. «Je préfère jouer sur une pelouse synthétique, la nuit, confie un trentenaire qui a préféré garder l'anonymat. C'est plus reposant, je peux tenir plus longtemps que lorsque je joue sur un terrain sablonneux, le jour. Toutefois, il faut dire que les Dakarois sont des amateurs de football nocturne et ils sont prêts à payer le prix pour une partie de football sous les projecteurs.»
En cette période de grandes vacances scolaires, les jeunes rivalisent d'astuces pour tuer le temps et libérer les énergies. Après 9 à 10 mois d'études, qui pourrait leur en vouloir de passer trois mois à faire le tour des plages, boîtes de nuit, terrain de foot et autres lieux de distraction ? Les vacances scolaires sont pour bon nombre d'élèves et d'étudiants le moment de renouer avec l'ambiance rustique des zones rurales, mais pour l'écrasante majorité, les centres urbains restent le terrain propice pour couper momentanément avec les bancs.

Cheikh Moussa SARR

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

tendance

AFP

Nigeria: la cuisine gastronomique, nouvelle tendance

Nigeria: la cuisine gastronomique, nouvelle tendance

Tendances

Belles au naturel

Belles au naturel

Autre Presse

Présidentielle malienne: Tendance favorable à Soumaïla Cissé

Présidentielle malienne: Tendance favorable à Soumaïla Cissé

Dakar

AFP

Le célèbre sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Le célèbre sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Terrorisme

Du Sénégal à la Libye, l'itinéraire d'un combattant de Daech qui effraie Dakar

Du Sénégal à la Libye, l'itinéraire d'un combattant de Daech qui effraie Dakar

AFP

La deuxième phase du procès d'Hissène Habré s'ouvre lundi

La deuxième phase du procès d'Hissène Habré s'ouvre lundi

sacré

AFP

Le festival de Carthage sacre

Le festival de Carthage sacre

AFP

Ligue des champions d'Afrique: premier sacre pour Mamelodi Sundowns

Ligue des champions d'Afrique: premier sacre pour Mamelodi Sundowns

AFP

Cinéma africain: le film marocain "Fièvres" sacré au Fespaco

Cinéma africain: le film marocain "Fièvres" sacré au Fespaco