mis à jour le

Hassen Nasrallah prêt à aller combattre en Syrie

Le chef du Hezbollah chiite libanais Hassen Nasrallah a accusé dans un discours fleuve ,vendredi 16 août ,des extrêmistes islamistes « Takfiriines » d’être responsables de l’attentat à la voiture piégée qui a secoué le coeur de son groupe dans la capitale libanaise de Beyrouth jeudi 15 août.

« Nous savons les noms de ceux qui ont lancé les roquettes à Dahieh le 26 mai et de ceux qui ont lancé le véhicule piégé le 7 juillet.. Ils appartiennent à certains groupes Takfiri (musulmans sunnites radicaux), » a dit Mr Nasrallah dans un discours marquant l’anniversaire de la fin de la guerre contre Israël de juillet 2006 .

« Toutes les informations montrent du doigt le même groupe responsable de l’attentat à la voiture piégée de jeudi à Dahieh qui a fait 24 morts et plus de 248 blessés, » a-t-il ajouté.

Plus de 100 kg d’explosifs ont été utilisés dans l’attaque de jeudi, a-t-il précisé, appelant au milieu du grand nombre d’ incidents sécuritaires à travers le pays les institutions de sécurité étatiques à prendre des mesures proactives pour rafler toutes les cellules terroristes au Liban.

Toutes les attaques contre mon parti ne feront qu’encourager ses actions en Syrie, a-t-il dit. « Si tous les membres du Hezbollah, dont moi-même, devons rejoindre la lutte en Syrie, alors nous irons. »

Le Hezbollah est un partisan clé du président syrien Bashar el- Assad et a envoyé des combattants à travers la frontière en Syrie cette année pour renforcer les forces de Bashar el-Assad qui combattent les rebelles depuis mars 2011.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

prêt

AFP

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

AFP

Le Soudan du Sud prêt

Le Soudan du Sud prêt

AFP

Tchad: "Le peuple prêt pour le changement", selon un chef de la société civile

Tchad: "Le peuple prêt pour le changement", selon un chef de la société civile

Syrie

AFP

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak