mis à jour le

Non, le massacre en Egypte ne signe pas la fin des Printemps arabes

Massacre sans précédent en Egypte, voiture-suicide près de Beyrouth, assassinats ciblés en Libye et en Tunisie, 100 000 morts dans la guerre civile en Syrie... La liste est incomplète, mais donne une idée des drames que traverse une bonne partie du monde arabe, un peu plus de trois ans après ce qui fut justement surnommé le Printemps arabe. La référence explicite dans le choix de cette appellation avait été le Printemps des peuples de cette année fatidique 1848 à travers l'Europe, qui avait vu des soulèvements populaires, des barricades, des révolutions, réprimés dans le sang mais dont l'impac...


Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

massacre

AFP

Afrique du Sud: Ramaphosa veut "panser les plaies" du massacre de Marikana

Afrique du Sud: Ramaphosa veut "panser les plaies" du massacre de Marikana

AFP

Quatorze morts dans un massacre en Casamance: ce que l'on sait

Quatorze morts dans un massacre en Casamance: ce que l'on sait

AFP

Casamance: la rébellion condamne le massacre dans un Sénégal en deuil

Casamance: la rébellion condamne le massacre dans un Sénégal en deuil

Egypte

AFP

Le premier tour de la présidentielle en Egypte se tiendra du 26 au 28 mars

Le premier tour de la présidentielle en Egypte se tiendra du 26 au 28 mars

AFP

Neuf morts dans une nouvelle attaque contre une église en Egypte

Neuf morts dans une nouvelle attaque contre une église en Egypte

AFP

La surpopulation, plus que jamais bombe

La surpopulation, plus que jamais bombe

arabes

AFP

Christine Lagarde: "le mécontentement populaire bouillonne" dans les pays arabes

Christine Lagarde: "le mécontentement populaire bouillonne" dans les pays arabes

AFP

Le FMI invite des pays arabes

Le FMI invite des pays arabes

AFP

Attaques en France: Assad critique Paris, les autres pays arabes condamnent

Attaques en France: Assad critique Paris, les autres pays arabes condamnent