mis à jour le

Réformes politiques : le Premier ministre attend les observations du Comité de suivi

Conformément aux instructions du président du Faso, le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, a lancé, le 16 août 2013 à Ouagadougou, les travaux du Comité de suivi et d'évaluation de la mise en ½uvre des réformes politiques consensuelles. Le Comité devra remettre, au plus tard, à la fin du mois d'août, un rapport d'étape circonstancié sur le processus d'opérationnalisation du Sénat. Après le lancement des travaux, M. Tiao a décliné à la presse les missions du comité de suivi. Luc Adolphe Tiao (LAT) : Il s'agit (...) - La Une

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

réformes

AFP

En Tunisie, la "frustrante" lenteur des réformes de société

En Tunisie, la "frustrante" lenteur des réformes de société

AFP

Le Maroc, entre monarchie et réformes

Le Maroc, entre monarchie et réformes

AFP

RDC: le Premier ministre veut amplifier les réformes économiques

RDC: le Premier ministre veut amplifier les réformes économiques

politiques

AFP

RDC: l'opposant historique Tshisekedi meurt en pleines négociations politiques

RDC: l'opposant historique Tshisekedi meurt en pleines négociations politiques

AFP

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

AFP

Mozambique: au moins trois responsables politiques assassinés en une semaine

Mozambique: au moins trois responsables politiques assassinés en une semaine

ministre

AFP

Algérie: Bouteflika remplace contre toute attente son Premier ministre

Algérie: Bouteflika remplace contre toute attente son Premier ministre

AFP

Soudan: premier gouvernement dirigé par un Premier ministre depuis 1989

Soudan: premier gouvernement dirigé par un Premier ministre depuis 1989

AFP

Guinée-Bissau: l'ONU exhorte le président

Guinée-Bissau: l'ONU exhorte le président